AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
En raison d'un surplus de 4e années, nous vous demandons de privilégier la création de 1ères années. Merci à vous ♥

Partagez | 
 

 Sous les piles de livres aux milles pages [Daniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mayflower
my dear, i'm
Bridget Bonn


Féminin Messages : 12
Shillings : 10
Age : 23


Identity Card
Age : 15 ans
Club : Arts
Classe/Poste & Chambre/Appart': Classe 1-1 & Chambre 1

MessageSujet: Sous les piles de livres aux milles pages [Daniel]   Dim 18 Mar - 13:26




Les yeux noirs cousu sur le tissu blanc continuaient de l'observer. Bridget avait eu du mal à coudre cette poupée. Dans le livre, ils parlaient surtout de paille, ou de statuettes de bois. Mais, elle n'était pas à la campagne et se serait étonnant que les matelas soient rembourré à la paille et, de plus, à tenter de tailler du bois, elle aurait pu se blesser. Y avait-il seulement comme un club ou quelque chose d'autre, de menuiserie dans cette école? Elle en doutait. Alors, elle s'était rabattue sur des bouts de tissu et du coton. La brunette avait souvent observé sa nurse coudre, ou réparer des vêtements usés et troués. A force d'observer, elle avait mémorisé.
Depuis peu, elle s'était penchée sur le Vaudou, dans sa quête de recherche de magie noire. Elle avait lu des livres très intéressant. Elle avait fabriqué une petite poupée, unisexe, ne donnant aucune information sur une potentielle identité, comme il se le devait. En tissu blanc noué, rembourré au coton, seul détail du visage: deux yeux de boutons noirs.
Ce n'était que le début. Bridget n'avait fait que se renseigner, sur l'histoire de cette pratique, ses légendes, ses dieux. Maintenant, il lui fallait trouver des textes explicatifs de rituels, c'est pourquoi elle avait marché, tranquillement, jusqu'à la bibliothèque. Son sac contre elle, et, à l'intérieur, les quelques livres qu'elle avait empreinte ainsi que la poupée de tissu. En silence, personne ne l'avait remarqué. Bridget se déplaçait toujours ainsi, avec lenteur, silence. De quoi faire sursauter les gens qui se retrouvaient subitement face à elle sans l'avoir entendue arriver. Elle marchait dans ces couloirs aux murs de feuilles et de reliures, lisant distraitement les titres sur les rebords. Elle n'était pas sûre de trouver un tel livre dans cette bibliothèque. Autant, trouver un livre traitant des cultes et mythes d'Afrique de l'Ouest avait été aisé, autant un livre traitant exactement d'un rite de vaudou, ce ne serait pas la même chose.
Ses pas se stoppèrent dans un rayon assez reculé, qui lui disait bien. Peut-être pourrait-elle trouver ce qu'elle désire ici. Elle retira son sac beige de son épaule, avant de l'ouvrir. Le son vrombissant de la fermeture éclair scia le silence du coin où elle se trouvait. Précautionneusement, elle se saisit de la poupée et l'installa sur l'étagère en face d'elle, prenant soin de la faire asseoir. Ses yeux bruns fixèrent un instant l'être de tissu, elle repensa alors à une phrase d'un livre de philosophie, qu'elle avait feuilleté un jour. Elle murmura tout doucement:

-...L'homme n'est ni Ange ni Bête ...mais le malheur veut que qui veut faire l'Ange, fait la Bête...-

Bref regard vers le plafond, avant de le reposer sur la poupée. Elle souffla après un moment de reflexion: -... Tu as de la chance. Tu ne risques pas de devenir une Bête.-

Le calme était relaxant, reposant. Et, elle continuait de fixer l'objet, se trouvant d'une certaine sympathie pour lui. "Sans doute parce que je l'ai créé" pensa t-elle. C'est une chose normale après tout, peut être fier de ce que l'on arrive à terminer. C'était la première fois qu'elle faisait une poupée en tissu, et elle la trouvait réussie. Bridget ressentit un sentiment lointain. L'ancien lien qui relie un enfant à son jouet. Un lien qui lui donne une impression de vie. La petite brune pencha la tête sur le côté, pensive: elle avait envie de lui donner un nom. Finalement, elle se ravisa, à contre-coeur. Il ne fallait pas que la poupée ait une identité si elle voulait tenter une expérience vaudou.
Elle détourna le regard du petit être sans-souffle pour retourner à la recherche de son livre. Bridget posa son sac au sol, contre l'étagère, et se mit sur la pointe des pieds pour observer les livres plus haut. Elle était décidément trop petite. Un livre à la reliure noire l'attirait. De sa position, elle ne pouvait en lire le titre, ce n'était peut-être pas le bon, mais elle se devait de vérifier. Du bout des doigts, la jeune fille le fit pencher. Elle se mordit quelques peu la lèvre inférieure, concentrée.

Dans ses efforts, elle fit basculer l'objet, qui ne tomba pas seul. Deux-trois autres livres tombèrent à ses pieds en un son sec, lourd. Ils étaient loin d'être fin, ces livres. Bridget n'aimait pas provoquer du bruit de cette façon, elle qui aimait se trouver discrète. Elle se baissa, s'agenouillant, et commença à récupérer les livres, ainsi que les quelques feuilles qui s'en étaient envolés.

Tandis que les yeux noirs cousu sur le tissu blanc continuaient de l'observer.


Revenir en haut Aller en bas
Snap King
my dear, i'm
Daniel E. Heywood


Masculin Messages : 9
Shillings : 10
Age : 17


Identity Card
Age : 15 ans
Club : Informatique
Classe/Poste & Chambre/Appart': 2ème année & Chambre n°1

MessageSujet: Re: Sous les piles de livres aux milles pages [Daniel]   Dim 18 Mar - 14:23


When silence is in full swing, the noise sounds...


Daniel s'était réveillé tôt, ses vêtements pour aujourd'hui étaient tout simples : un tee-shirt blanc à rayures noirs, des jeans bleu clair et des chaussures blanches. Des habits simplistes comme toujours. Ses lunettes vinrent compléter son visage enfantin. Ses cheveux blonds étaient un peu en pagaille mais il n'avait même pas besoin de se coiffer : ça faisait déjà une coupe de cheveux. Il descendit jusqu'au premier étage pour aller à la bibliothèque : le blondinet avait envie de lire un bon livre. Son envie pour le genre de livre pencha pour les mythes et légendes grecques. Zeus, Hadès, Poséidon, Héphaïstos,... Oui, il adorait ces mythes-là mais il préférait l'informatique plutôt que le latin & le grec.
Le jeune geek parcourut les rayons, à pas tranquilles et calmes, pour chercher un livre sur le domaine qu'il voulait lire aujourd'hui. Il trouva alors un livre à la couverture verte et dorée où il y avait le trident de Poséidon et les autres armes des héros et dieux grecques. Daniel marcha en direction d'une table afin de lire tranquillement lorsqu'il entendu un grand bruit : il analysa ce bruit et il en conclut que c'était des livres qui étaient tombés. Le jeune intello crut que c'était les livres du rayon où il avait pris son livre mais aucun livre n'était tombé dans ce rayon-là. Après tout, ce n'était pas ses affaires, alors il alla encore une fois vers une table afin de lire son livre mais il aperçut le lieu où la chute des livres s'était effectuée. C'était une jeune fille, qui devait avoir son âge environ, qui les avait fait tombé. Daniel ne voulait pas être méchant alors il marcha vers la jeune fille afin de l'aider à ramasser ses livres. Arrivé à destination, il s'arrêta un peu avant afin de poser son livre par terre et s'approcha de la jeune fille.

▬ Bonjour. Vous voulez que je vous aide à ramasser ces livres ? ▬

☠ ------------------------ ☠

♣ Thème principal
♣ Thème secondaire


▬ Couleur paroles ▬
▬ Couleur pensées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Mayflower
my dear, i'm
Bridget Bonn


Féminin Messages : 12
Shillings : 10
Age : 23


Identity Card
Age : 15 ans
Club : Arts
Classe/Poste & Chambre/Appart': Classe 1-1 & Chambre 1

MessageSujet: Re: Sous les piles de livres aux milles pages [Daniel]   Mer 21 Mar - 13:39




« J'ai levé les yeux après avoir entendu une voix. »




C'était une sensation tellement étrange pour elle. Qu'on la remarque, qu'on lui adresse la parole. Bridget observa le garçon de ses grands yeux vides. Potentiellement plus ou moins son âge. Il ne semblait pas moqueur dans sa demande... sa demande? Ah. Avait-elle besoin d'aide? Elle décrocha ses yeux du garçon et baissa la tête. Quelques livres. Quelques feuilles. ça devrait aller. Serrant le tout dans ses bras, elle se releva, avant de faire "non" de la tête, agitant de part le geste, ses tresses brunes. Elle avisa les titres des livres. Aucun qui ne lui sembla bon pour mettre à terme son dessein. Elle reposa à la va-vite maaaais... évita sur le compte d'un livre noir avec écrit "Démonologie" sur le dessus. Mh. Si elle n'avait trouvé un ouvrage de vaudou, au moins pourrait-elle s'amuser en lisant celui-là, pensa-t-elle. Alors, elle décida de garder celui-ci dans ses bras.

Une pensée lui traversa alors l'esprit.

-Ah!- S'exclama-t-elle.

Bridget se retourna vers l'étagère et soupira de soulagement. Sa poupée de tissu était toujours là, à fixer de ses yeux noirs. Elle avait cru pendant un instant que la chute de livres aurait pu la renverser et l'abîmer. La brunette mit le livre dans les mains du garçon, sans-gêne, pour se saisir du petit être inanimé, le retournant entre ses doigts, vérifiant les coutures ou s'il aurait pu souffrir de quelque choc. Un léger froncement de sourcils concentré, puis, son visage redevint aussi lisse que de la glace, sans expression. Elle releva la tête vers l'adolescent.

-Elle va bien.- comme s'il aurait pu s'inquiéter d'une chose à qui il n'avait pas prêté attention.

Du bout des doigts, elle fit légèrement bouger le bras de la poupée, en un signe de "coucou". Elle hésitait encore à lui donner un nom. Quand bien même, la jeune fille décida de se présenter.

-Bridget- sans aucune forme de cérémonie. -Bridget Bonn-

Elle laissa un instant de silence. Comme si s'adresser à quelqu'un était un effort incroyable. Il faut dire que c'est pour cela qu'elle préférait qu'on ne la remarque pas, ça lui évitait de gaspiller sa salive. Mais au moins, avait-il été assez gentil pour proposer son aide. Alors, cela valait bien la peine qu'elle prenne sur elle pour causer un peu? De toute manière, qu'aurait-elle pu faire d'autre? Partir? Et menacer de retourner dans un ennui certain. Non, elle préférait décidément rester là. De toute manière, s'il s'avérait que le garçon était une personne embêtante, elle lui dirait d'aller se faire voir et elle partirait. Rien de bien compliqué n'est ce pas? Alors, elle ne perdait rien à lui parler.

-... Et toi?- pour lui intimer de se présenter à son tour.


Revenir en haut Aller en bas
Snap King
my dear, i'm
Daniel E. Heywood


Masculin Messages : 9
Shillings : 10
Age : 17


Identity Card
Age : 15 ans
Club : Informatique
Classe/Poste & Chambre/Appart': 2ème année & Chambre n°1

MessageSujet: Re: Sous les piles de livres aux milles pages [Daniel]   Mer 21 Mar - 16:29


Yep, the majority of people are strange.


Le jeune geek avait demandé de l'aide, mais finalement l'adolescente ne semblait pas en avoir besoin : c'est ce qu'il comprit lorsqu'elle fit un "non" de la tête. Des feuilles dépassaient, les livres semblaient vraiment gros ; c'était un grand désordre. Ce bruit et ce désordre ne servait pas à grand chose : la jeune fille reposa tous les livres dans l'étagère où elles demeuraient avant cette "avalanche". Elle garda un bouquin avec elle. Cet ouvrage avait une couverture noire dont le titre n'eut pas le temps d'être lu par Daniel.
Mais cet ouvrage fut confié au jeune membre des Snap King par la jeune fille aux mille mystères. Le jeune otaku eut enfin le temps d'examiner le livre : enfin, que sa couverture. Le titre était "Démonologie", soit, s'il se souvenait bien, l'étude des démons. Pour quoi faire ? Le blondinet n'en savait rien.
Mais la brunette était allé voir une poupée blanche qui faisait un peu froid au dos quand on la regardait dans les yeux, comme si elle nous disait que notre mort était proche. Le jeune homme ne comprit pas lorsque l'adolescente lui avait dit que sa poupée allait bien. Ce n'était qu'une poupée, non ? Le bras de la poupée se mit à bouger, comme si elle était vivante, ce qui fit froid au dos de Daniel. Heureusement ce n'était que la brunette qui l'avait fait bouger : cela rassura le jeune geek.
La jeune fille lui dit son nom qui n'était autre que Bridget Bonn : un joli nom selon l'adolescent. Après un instant de silence, elle demanda au jeune homme son nom. Le blondinet fit un faible sourire mais voyant tout de même et répondit quelques secondes après.

▬ Daniel Edward. Daniel Edward Heywood. Enchanté de faire votre connaissance, Bridget. ▬

Il voulait être le plus gentil possible, afin qu'une de ses premières rencontres dans ce pensionnat se passe bien. Ce qu'il avait déjà remarqué sur sa nouvelle connaissance était le fait qu'elle était étrange : bien sûr, la majorité des gens sont étranges. La brunette était un cas un peu spécial selon Daniel : le livre, la poupée qui ressemblait à une vaudou tellement elle faisait peur,...
Poupée vaudou ? Peut-être que sa première connaissance était une fanatique de poupées vaudou et de magie noire. Le blondinet tendit le bouquin noir à l'adolescente, sans vouloir être trop direct (ce qu'il n'était pas d'ailleurs).

☠ ------------------------ ☠

♣ Thème principal
♣ Thème secondaire


▬ Couleur paroles ▬
▬ Couleur pensées ▬
Revenir en haut Aller en bas
my dear, i'm
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sous les piles de livres aux milles pages [Daniel]   Aujourd'hui à 18:26

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous les piles de livres aux milles pages [Daniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les livres sur le rock progressif
» [LIVRES] "Michael Jackson en bandes dessinées"
» [topic unique] Livres
» Livres biographiques et autobiographiques
» Championnats internationaux de course de sous-marins 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Queen Anne's Revenge :: Tous sur le pont ! | Dans l'école ... :: Premier étage. :: Bibliothèque-