AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
En raison d'un surplus de 4e années, nous vous demandons de privilégier la création de 1ères années. Merci à vous ♥

Partagez | 
 

 Keep quiet please [PV: Fleur Sykes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mayflower
my dear, i'm
Kieran O'connell


Masculin Messages : 54
Shillings : 141
Age : 21


Identity Card
Age : 17 ans
Club : Arts
Classe/Poste & Chambre/Appart': 3 eme année / Chambre 1

MessageSujet: Keep quiet please [PV: Fleur Sykes]   Sam 31 Mar - 9:21

La bibliothèque... C'est un endroit que je n'ai pas vraiment l'habitude de fréquenter... Tout d'abord parce que je n'aime pas spécialement lire.. et ensuite parce que c'est toujours calme.. Trop calme.. C'est con mais je ne supporte pas le silence, c'est pour ça que j'ai toujours des écouteurs dans les oreilles d'ailleurs...
En passant devant la porte je fut prit d'un élan de curiosité.. Je me demandais ben à quoi la bibliothèque de cette école pouvait ressembler, surement rien avoir avec celle de mes anciens bahut.. Le genre de bibli ou les livres sont en désordres.. ou la moitié des pages sont manquantes ou simplement taguer dans tout les coin... Ici j'imagine très bien le tableau.. De grandes étagères tapissant les murs, remplit de vieux livres parfaitement entretenu et sentant l'encre à plein nez. Un silence de mort qui règne, juste le bruissement des pages que les élèves studieux tournent précautionneusement... Mais surtout.. j'imagine très bien la vieille bibliothécaire.. Celle qui vous espionne et vous suit pour être sûr que vous n'allez pas ranger un bouquin sur la mauvaise ranger.. Le genre de vieille peaux munit d'une ouïe ultra fine et qui rouspète au moindre son dépassant le niveau des chuchotement.. Celui qui passe sont temps à faire "Chuuuuut silence!". Rien que d'y penser ça m’énerve déjà tien.
Je me décida donc à rentrer dans l’antre du bouquin... Au premier regard ça a de la gueule. La classe.. La grande classe même. Je marchais à travers les grandes ranger d'étagères en jetant des petits coup d’œil curieux un peut partout.. Y'avait pas grand monde, je m'attendais à voir plus de gens ici... Mais bon faut dire qu'on était en plein après midi et qu'il faisait un temps superbe, fallait vraiment avoir rien d'autre à faire pour venir se perdre ici.... Un peut comme ce que je fais en ce moment en faite. Je me mis à soupirer.. Qu'est ce que je fais là? Je me le demande tien... J'avais assez perdu de temps ici et j'avais vue ce que je voulais voir alors je prit la direction de la sorti.. Et c'est là qu'elle apparut.
Grande, belle .. envoutante.. une courbe parfaite sans le moindre défaut. Ses cheveux brun semblable à de la soie voltigeaient gracieusement à chacun de ses mouvement. Tout ses gestes étaient harmonieux et délicat... Mais c'est qui cette fille?! J'étais comme hypnotiser par son allure et sa beauté et je pense que je ne devait pas être le seul d'ailleurs... Je me demande qui s'est.. Une élève? Elle ne portait pas d'uniforme pourtant.. J'étais perdu dans mes pensées, la tête tourné en direction de cette fille et bien évidemment... Je n'avais pas remarquer le petit chariot remplit de livres entassés juste devant moi...
Ce qui devait arriver arriva... Je fonça droit dessus et les livres dégringolèrent sur le sol dans un bruit de fracas qui résonna dans toute la bibliothèque.
Fait chier...
Tout le monde ce tourna vers l'origine du bruit... Et comme j'étais rester planter devant le chariot renverser comme un idiot.. Plusieurs élèves ce mirent à rire et les chuchotement s'élevèrent de tout les coins.. J'ai jamais était un mec très doué et discret mais là.. On atteint des sommet... Avec un long soupir je m’agenouillai pour ramasser les livres éparpiller au sol quand je vit la fille approcher...


[Un peut cour mais bon faut bien une intro quoi ^^']

☠ ------------------------ ☠

Revenir en haut Aller en bas
Bibliothécaire - Snap King
my dear, i'm
Fleur Sykes


Féminin Messages : 20
Shillings : 29
Age : 20


Identity Card
Age : 20 ans.
Club : Aucun, chuis du Personnel, wesh.
Classe/Poste & Chambre/Appart': Bibliothécaire ; Appartement n°3.

MessageSujet: Re: Keep quiet please [PV: Fleur Sykes]   Lun 2 Avr - 15:50

Calme, silencieuse, paisible, sa démarche royale faisait sans cesse tourner la tête des élèves croisant son chemin. L'hibiscus soigneusement noué à sa chevelure vibrait au rythme de ses pas, tandis que ses bras se balançaient nonchalamment à chacune de ses foulées, lentes, sereines. Les discussions se taisaient à son passage, et elle pouvait sentir l'espace de quelques secondes le regard avide de certains élèves accrochés à son dos. Envoutante. Malgré son manque évident d'autorité — elle n'aurait jamais osé élever la voix sur un élève, question de principe —, Fleur arborait tous les atouts nécessaires pour que les jeunes gens qu'elle côtoyait lui montre un minimum de respect. Elle avait la voix, l'attitude, l'allure d'une grande dame que personne n'oserait critiquer par peur de représailles. Et, quelque part, cet état d'esprit lui plaisait. Queen Anne's Revenge lui avait offert là son premier poste en tant que bibliothécaire ; son expérience dans le métier titillait les profondeurs abyssales, et elle était plutôt satisfaite de ses débuts dans le monde du travail.

Bien entendu, l'ancienne gérante des lieux n'avait pas manqué de lui faire un discours magistral sur la gestion et l'entretien d'une bibliothèque, que la française n'avait écouté que d'une seule oreille. Cette drôle de passation de flambeaux s'était vue à plusieurs reprises coupée par l'intervention de quelques élèves qui, dans un élan de bêtise, avaient trouvé drôle l'idée de venir crier leur haine envers la lecture à travers la porte de l'imposante pièce. « De sales gosses », avait alors grogné la vieille femme. « Les gamins dans cette école sont insupportables. Aucune chance que ça change, même avec une nouvelle bibliothécaire. » Pourtant, la semaine qui suivit son départ, le taux de fréquentation de la bibliothèque grimpa en flèche, et cela de manière presque excessive. « Peut-être ma gestion était-elle meilleure ... » avait conclu Fleur, sans se douter un seul instant que les occupants de son précieux temple littéraire la regardait plus qu'ils ne lisaient.

Retour au présent. La jeune femme sillonnait depuis une bonne heure les rayons pleins à craquer à la recherche d'un ouvrage qu'elle souhaitait avidement lire ; elle n'en oubliait pas moins son job, et avait interrompu à plusieurs reprises ses recherches pour aider un élève en difficulté. Son travail avait un double avantage : elle avait accès à la totalité du contenu de la bibliothèque, en plus d'en être la maîtresse absolue. Son doigt frôlait à peine les côtes anciennes tandis que ses prunelles cuivrées lisaient en diagonale le titre des ouvrages ; mais rien à faire : le Graal tant convoité demeurait introuvable.

La donzelle s'apprêtait à repartir dans sa recherche intensive lorsqu'un bruit un peu trop élevé à son goût caressa ses oreilles. Elle balança sa tête sur le côté et la tourna vers l'origine du choc bruyant. « Putain ... » Elle se pinça l’arête du nez et souffla d'agacement : un élève avait eu la bonne idée de foncer droit dans le chariot contenant les livres à ranger. Livres qu'elle aurait dû ranger depuis longtemps déjà.

Toujours est-il que ces livres étaient par terre, et qu'un contact trop prolongé avec le sol auraient pu les abîmer. Et si un élève marchait dessus ... ? Ce serait terrible. Horrible. Inconcevable. Tout en conservant sa démarche impériale, Fleur s'approcha de l'élève maladroit et s'accroupit à ses côtés. Elle le détailla pendant quelques instants : elle n'avait pas souvenir de l'avoir déjà vu à la bibliothèque ; comme quoi, la fréquentation ne cessait de croître. Elle s'empara aléatoirement d'un bouquin à sa portée et le remit délicatement sur le chariot, et ainsi de suite. Lassée au bout de quelques minutes, elle se releva, lissa les pans de sa robe rose pastel et posa son regard sur l'élève, qui rangeait toujours les livres sans trop de précaution. La jeune femme bouillait intérieurement : si un de ses petits chéris était endommagé, que ferait-elle ? Mais l'heure n'était pas au constat. Un terrible sentiment de curiosité lui rongeait l'estomac.

« Dis moi, comment as-tu fait pour foncer sur ce malheureux chariot ? »

Elle avait dicté ces paroles avec son habituel ton neutre, voulu bas afin de respecter l'atmosphère silencieuse des lieux. Son regard se balada pendant quelques instants sur le reste de l'assemblée : qui aurait bien pu capter l'attention de ce jeune homme ? Ses yeux se posèrent sur une charmante demoiselle, occupée à lire le premier shōjo qui avait dû lui tomber sous la main. Une idée germa dans l'esprit de la petite fleur.

« Tu regardais une fille, c'est ça ? La prochaine fois, arrête toi pour admirer le paysage, ça t'évitera ce genre de désagrément. »

La bibliothécaire accompagna sa phrase d'un clin d’œil complice et d'une simple pichenette sur le front du garçon.

Lui faire des représailles ? Elle n'en aurait pas été capable.

☠ ------------------------ ☠

Revenir en haut Aller en bas
Mayflower
my dear, i'm
Kieran O'connell


Masculin Messages : 54
Shillings : 141
Age : 21


Identity Card
Age : 17 ans
Club : Arts
Classe/Poste & Chambre/Appart': 3 eme année / Chambre 1

MessageSujet: Re: Keep quiet please [PV: Fleur Sykes]   Lun 2 Avr - 20:46

Aussi incroyable que cela puisse paraitre, cette fille semblait être en réalité la bibliothécaire... Il n'y avait que les fervents admirateurs de vieux bouquins pour ce ruer ainsi sur de vieux ouvrages qui ressemblent aujourd'hui plus à des croutes qu'à des livres.. A ça façon de ramasser précautionneusement chaque ouvrage comme s'ils étaient en cristal on voyait tout de suite qu'elle leurs vouait un grand amour. Je l'observais ramasser les livres en silence, les regards des autres élèves la suivaient toujours, j'avais au début pensé qu'ils s'étaient retournés à cause du raffut que j'avais fais mais en réalité c'était la jeune fille qu'ils épiaient ainsi. C'est vrais qu'elle est très belle, c'est normal qu'elle produise ce genre d'effet.. Je comprenais mieux pourquoi la plupart des élèves présent ici était des garçons... Moi qui pensais naïvement que les étudiants de cette école étaient studieux et venait à la bibliothèque pour s’instruire... j'étais bien loin de la réalité.

« Dis moi, comment as-tu fait pour foncer sur ce malheureux chariot ? »

Sa voix me fit sortir de mes pensés, je tournais la tête dans sa direction en la regardant avec un air un peut niai. Comment j'ai fais? Bah j'ai juste pas regardé devant mes pieds comme à peut prés les trois quart du temps.. Mais je pouvais pas lui dire ça.. j'avais déjà assez honte d'avoir fait tomber ce stupide chariot.. D’ailleurs qu'est ce qu'il foutait en plein milieux du chemin?! Je me senti un peut rougir, la situation était un peut embarrassante mais je réussis à articuler à peut prés correctement trois mots.

- Je suis désolé

Je n'avais plus qu'une seul envie c'était de disparaitre! La jeune femme ce releva et balaya la salle du regards. Aussitôt, les élèves qui étaient occupé à la reluquer détournèrent les yeux vers leurs lecture de manières peut discrète... En y pensant la pauvre devait se sentir un peut observé ici.. Mais elle n'avait pas l'air d'être embarrasser par tout ça, elle gardait la tête haute, la mine sérieuse et professionnel... Je m'attendais à ce qu'elle m’engueule ne serait ce qu'un peut, mais à ma grande surprise elle ne me réprimanda même pas.

« Tu regardais une fille, c'est ça ? La prochaine fois, arrête toi pour admirer le paysage, ça t'évitera ce genre de désagrément. »

Réaction immédiate.. Je senti tout mon visage surchauffer, j'étais presque sûr que j'avais pris une couleur proche du rouge tomate... Merde.. elle avait due me voir la regarder .. Ou alors c'est que je doit avoir une tête de gros pervers ... je savais pas très bien laquelle de ces deux options je préférais... Et puis qu'est ce que c'est que ces propositions là?.. de l’incitation au matage? Mes oreilles ce mirent à chauffer sérieusement rien qu'a cette idée... Je n'arrivais pas à y croire. Pour couronner le tout, comme si j'étais déjà pas assez mal à l'aise comme ça, elle me fit un petit clin d’œil suivit d'une pichenette. Les autres élèves s'étaient mis à nous observer curieusement en chuchotant entre eux. L'angoisse... Je fixais la jeune femme dans les yeux, incapable de bouger ou de faire quoi que ce soit d'autre.. Je suppose qu'elle voulait juste ce montrer gentille, mais à son allure et aux paroles qu'elle m'eut dit quelques secondes avant, je commençais à me poser de sérieuses questions... Et puis ce clin d’œil là... juste après me suggérer ouvertement de "profiter du paysage" ... C'est plus que suspect... Pris de panique je me mit à bégailler en agitant les main devant moi.

- Mais non enfin! c'est pas ça... c'est que... C'est un mal entendu...

Je la fixais toujours avec des yeux rond comme des ballons l'air un peut intimidé. Je devais surement être rouge cramoisi maintenant et le chuchotement des élèves autour de nous ne m'aida pas vraiment à me sentir plus à l'aise.
Comment j'avais fais pour en arriver là moi?



☠ ------------------------ ☠

Revenir en haut Aller en bas
Bibliothécaire - Snap King
my dear, i'm
Fleur Sykes


Féminin Messages : 20
Shillings : 29
Age : 20


Identity Card
Age : 20 ans.
Club : Aucun, chuis du Personnel, wesh.
Classe/Poste & Chambre/Appart': Bibliothécaire ; Appartement n°3.

MessageSujet: Re: Keep quiet please [PV: Fleur Sykes]   Mar 3 Avr - 14:20

C'est qu'elle en avait fait rougir des gens dans sa vie, la Fleur. Bien que ses souvenirs d'enfance se soient floutés au fil des années, elle se rappelait parfaitement avoir fait virer de nombreux garçons au rouge pivoine avec, pour seule arme, un grand sourire qu'elle dégainait à la moindre occasion. Avec dix ans de plus et une majorité assumée, elle s'étonnait encore de faire un tel effet à la gente masculine, notamment sur les élèves du pensionnat. Elle n'était pas aveugle — pour une mordue de lecture, ce serait bête —, et avait remarqué avec quel intérêt certains visiteurs de la bibliothèque la dévorer du regard. Leur admiration ne la gênait pas, tant que cette dernière n'interférait pas son travail ; néanmoins, elle ne pouvait qu'espérer qu'aucun joli cœur ne vienne lui faire d'ouvertes avances. Sa sacro-sainteté lui interdisait formellement toute relation avec les élèves, et elle comptait bien tenir ses obligations à la lettre.

Ainsi ne fut-elle qu'à moitié étonnée lorsque que le visage du jeune homme arbora une couleur vermeil quelques instants après son intervention. Il tenta tant bien que mal de bafouiller quelques excuses valables, mais son air effaré trahissait le fond de sa pensée. « Il semble que j'ai visé dans le mille ... » pensa Fleur, un petit sourire aux lèvres. Son regard passa successivement du chariot de nouveau rempli — mais incroyablement désordonné, elle allait avoir du boulot à la fermeture ... — au visage du garçon, qui ne semblait pas prêt de se calmer. Que les jeunes pouvaient être susceptibles ... Ils perdaient tous leurs moyens à la première blagounette qu'on leur lançait ! Le seul moyen de les calmer était alors de les rassurer. Mature ou non, un adolescent normalement constitué possédait toujours une partie cachée qui ne souhaite qu'une seule chose : être cocooner. La jeune femme s'agenouilla donc à sa hauteur et posa une main assurée sur son épaule. Elle attendit que les yeux carmins du brun soient plantés dans ses perles cuivrées pour baisser légèrement la tête sur le côté, et cela en arborant son plus beau sourire.

« Pas de panique, je plaisante. »

Elle profita de l'occasion pour passer son bras sous celui du garçon et le tirer vers le haut, cela afin de le relever. Premier détail marquant : ce jeune faisait à peu près sa taille. Décidément, les ados de maintenant n'avaient plus aucun respect pour leurs aînés : de quel droit osaient-ils être si grands ? Soit. Tout en conservant la prise qu'elle avait sur lui, Fleur le traîna jusqu'à son bureau, sous les regards curieux et envieux des quelques élèves témoins de la scène. Une fois arrivés devant la table, encombrée de papiers et de livres divers et variés, sur laquelle elle tentait tant bien que mal de travailler, la bibliothécaire abandonna le bras de l'élève et vint s'installer sur le fauteuil confortable lui faisant face. Elle croisa instinctivement ses cinq paires de doigts et y cala soigneusement son menton ; son regard glissa vers le visage de l'élève.

« A première vue, aucun des livres n'a été endommagé. C'est une chance pour toi, cela aurait été dommage de te faire repayer un ouvrage hors de prix. Néanmoins ... » Elle baissa légèrement la tête, son éternel sourire gravait sur le visage. « ... Pour te faire pardonner, tu vas me donner un petit coup de main. »

Pardonner ? Elle ne lui reprochait pas le moins du monde sa petite maladresse de tout à l'heure. Mais autant se servir un peu de sa culpabilité pour lui rendre un service ...

« Vois-tu, j'ai entendu de la bouche de l'ancienne bibliothécaire qu'une édition originale des Fleurs du Mal se trouvait ici ... En tant que française fanatique de Baudelaire, c'est comme un devoir pour moi de lire cette relique. Mais impossible pour moi de mettre la main dessus. »

Oui, elle osait.

« Tu pourrais m'aider à le rechercher ? »

Et elle ponctua sa phrase avec un immense sourire séducteur, dont elle avait le secret. Comment une personne normalement constituée pourrait répondre négativement à une telle demande ?

☠ ------------------------ ☠

Revenir en haut Aller en bas
Mayflower
my dear, i'm
Kieran O'connell


Masculin Messages : 54
Shillings : 141
Age : 21


Identity Card
Age : 17 ans
Club : Arts
Classe/Poste & Chambre/Appart': 3 eme année / Chambre 1

MessageSujet: Re: Keep quiet please [PV: Fleur Sykes]   Mar 3 Avr - 18:21

La bibliothécaire s'était accroupie, elle plongea ses magnifiques yeux dans les miens et pose sa main sur mon épaules. Peut être qu'elle essayait de ce montrer rassurante ou je ne sais quoi, mais ça ne faisait que me sentir encore plus mal à l'aise, et son irrésistible sourire ne m'aida pas vraiment. C'est criminel d'engager des filles aussi jolie.. ça m'étonne pas que tout le monde ce tien à carreau dans cette bibliothèque.. Si elle leurs sort ce sourire d'ange à chaque fois... Même le pire des casse pied deviendrait subitement sage.. Elle me lança un petit "pas de panique je plaisante" avant de m’agripper le bras... Mais qu'est ce qu'elle fait?.. Elle ce releva en m'entrainant littéralement avec elle, mon bras toujours en otage je ne pouvait même pas m’enfuir à toute jambe. Une fois debout elle me fixa encore avec ses yeux cuivré.. Pourquoi elle me regarde comme ça..... Elle me fait peur en faite cette fille..
C'est alors que.. sans même me demander mon avis elle ce mis à me trimballer à travers toute la bibliothèque sous le regard de tout les élèves. Je les voyaient nous dévisager de manière curieuses ou envieuses selon les genres.. mais moi j'avais juste envie de crier AU SECOURS ON ME KIDNAPPE!!! Je n'avais aucune idée de ce que cette fille avait en tête. Peut être qu'elle allait finalement me punir pour avoir fait tomber ses livres par terre.. Le genre de punition traumatisante ou on vous fait mettre à genoux les bras tendu avec une dizaine de livres à supporter... Et les livres c'est pas ce qui manque!
On était arriver à ce qui semblait être un bureau... Un bureau franchement mal rangé si vous voulez mon avis.. Elle finit donc par me lâcher le bras et aller directement ce placer sur le grand fauteuil en face de moi... J'ai peur... Peut être qu'elle va me forcé à ranger son bureau.. vue la pagaille y'en aura pour une éternité.. Ou pire.. corvée de classement de livres pendant un mois... L'horreur.... Elle ce contenta de me fixer un moment, les main jointe devant elle, l'air sérieuse.... Moi je ne faisais rien d'autre que de la regarder en attendant ma sentence...

« A première vue, aucun des livres n'a été endommagé. C'est une chance pour toi, cela aurait été dommage de te faire repayer un ouvrage hors de prix. Néanmoins ... »

Hors de prix?.. ces espèce de vieux torchons miteux... Est ce que c'est une blague?.. Je senti mon cœur ce figé l'espace d'un instant.. Heureusement que je ne les avaient pas abimer... Je me serais surement endenter sur trois génération pour les rembourser... Pourquoi est ce qu'ils gardent ce genre de livre dans ce genre d'endroit.. enfin.. j’oubliai qu'ici tout sentait la luxure et la richesse alors... quoi de plus normal de posséder des livres qui coutent les yeux de la tête? ...
Je revient sur terre lorsque je vis son sourire.. Heu.. qu'est ce qu'elle avait dit? Je n'avais pas vraiment entendu, en faite j’avoue que je n'avais pas écouter.. mon cerveau s'était arrêter au mot hors de prix.. Je crois qu'elle veut que je l'aide.. Bon.. c'est la moindre des choses .. et puis j'avais bien trop peur qu'elle ne m'égorge avec une feuille en papier .. Je suis sûr que c'est le genre de truc que les bibliothécaires savent faire ... J'attendis donc sagement qu'elle ne me dise quoi faire.

« Vois-tu, j'ai entendu de la bouche de l'ancienne bibliothécaire qu'une édition originale des Fleurs du Mal se trouvait ici ... En tant que française fanatique de Baudelaire, c'est comme un devoir pour moi de lire cette relique. Mais impossible pour moi de mettre la main dessus. Tu pourrais m'aider à le rechercher ?»

Je la fixais droit dans les yeux, son sourire désarment n'avait pas bouger de ses lèvres, mais moi je ne pensais qu'à une seul chose...
C'est quoi du beau de l'air?.... Fleur du mal?.. kékesé? ...
Bon .. Je suppose que c'est un livre... Un livre français d’après ce qu'elle a dit.. Moi qui ai jamais lus autre chose que des mangas c'est bien ma veine tiens... En plus je n'ai que très peut étudié la littérature française... Qui ça intéresse d'autre à part les français.. et éventuellement quelques fanatiques de livre... Comme elle visiblement.
Je m'étais mis à la fixer d'un air un peut idiot.. Je ne savais pas quoi lui répondre.. Je ne pouvais pas lui dire non... Sinon je vais me prendre un livre en plein tronche.. et si je dis que je ne sais pas ce que c'est que du beau de l'air.... Je vais passer pour un gros idiot ... Je me senti de nouveau rougir, bon après tout ça devait pas être si compliquer que ça a trouver non.
Je tenta un petit sourire timide en hochant la tête de haut en bas.

- Bien sûr .....

Je n'ajouta rien de plus... N'osant pas la contrarier ou attiser sa colère.. Ou je ne sais quoi d'autre... Et puis j'avais en quelque sorte une dette envers elle.. Elle ne m'avait pas hurler dessus alors qu'elle aurait pue le faire comme l'aurait fait n’importe qui. Bon elle m'avait presque enlever de force.. mais ça aurait pue être pire! Je me sentais donc obliger de l'aider ..

- Vous n'avez aucune idée d’où il peut ce trouver?...

Après tout retrouver un vieux livre que je ne connais absolument pas dans une bibliothèque gigantesque ou je n’avais jamais mis les pieds avant..
Trop facile....

☠ ------------------------ ☠

Revenir en haut Aller en bas
Bibliothécaire - Snap King
my dear, i'm
Fleur Sykes


Féminin Messages : 20
Shillings : 29
Age : 20


Identity Card
Age : 20 ans.
Club : Aucun, chuis du Personnel, wesh.
Classe/Poste & Chambre/Appart': Bibliothécaire ; Appartement n°3.

MessageSujet: Re: Keep quiet please [PV: Fleur Sykes]   Sam 7 Avr - 10:28

Le piège s'était refermé sur sa proie, naturellement, parfaitement. Fleur passa nonchalamment une main dans sa crinière et, en s'appuyant à deux mains sur son bureau, se libéra de l'emprise envoutante de son cher fauteuil à roulettes. Maintenant que ce sympathique élève avait accepté de l'aider, elle n'aurait sans doute aucun mal à mettre la main sur le sacro-saint livre qu'elle recherchait activement depuis des heures interminables. Silencieusement, elle se dirigea vers le rayonnage le plus proche — il semblait réservé aux ouvrages hispaniques — et entreprit de le fouiller minutieusement. Elle avait, bien entendu, fouiller la totalité des étagères destinées à la littérature française ; mais le dernier lecteur ayant emprunté son Graal n'avait fait preuve d'aucun bon sens en le rangeant dans le mauvais rayon. Ces gamins n'avaient donc aucun respect pour la notion d'ordre et de rangement : une bibliothèque se devait d'être un lieu propre et organisé, afin que quiconque puisse s'y retrouver sans l'aide d'une personne extérieure — dans le cas présent, la bibliothécaire, c'est à dire elle-même.

La voix du jeune homme la libéra alors de ses pensées. Sa question ne l'étonna qu'à moitié, mais elle ne put qu'afficher une mine surprise en se retournant pour lui faire face. Pensait-il réellement qu'elle avait la moindre idée d'où pouvait se trouver le livre ? Si c'était le cas, elle ne s'entêterait pas à fouiller toute la pièce pour le rechercher. Question bête, réponse bête.

« J'aimerai bien ... En tous cas, il n'est pas dans les rayons destinés aux auteurs français. En gros ... »

Elle désigna d'un geste ample de la main l'ensemble de la bibliothèque.

« Il peut être n'importe où. »

Et, sans attendre la moindre remarque du brun, elle retourna à ses recherches et se dirigea d'une démarche assurée vers un nouveau rayonnage. Elle effleura du doigt les côtes poussiéreuses des ouvrages — tous anglais — et fut étonnée à la lecture de certains titres : cette bibliothèque recelait de vrais trésors ! Elle examina pendant de longues secondes un livre un peu à l’écart, finit par s'en emparer et le caler sous son bras. Ce n'était, bien entendu, pas là ses Fleurs du Mal tant convoitées ; mais rappelons que son statut privilégiée dans ces lieux lui permettait d'emprunter n'importe quel livre à n'importe quel moment, et cela sans le moindre délai. Souriante, elle se dirigea d'un pas souple et aérien vers un nouveau rayon, qu'elle se hâta d'examiner en long, en large et en travers. Mais impossible de mettre la main sur le chef-d’œuvre de Baudelaire : il semblait introuvable. Bien entendu, Fleur avait vérifié maintes fois si ce bouquin n'avait pas été emprunté par un jeune gens avide de bonne lecture. Mais elle n'avait vu aucune trace d'un quelconque emprunt dans la liste électronique des prêts et retours.

Peut-être l'avait-on voler ? Ce serait une catastrophe. Un désastre. Une telle perle ne pouvait tomber dans les mains sales et inexpérimentées d'un voyou du dimanche. Tout, mais pas ça.

Drapée d'une once de désespoir, la jeune femme abandonna provisoirement ses fouilles et vint rejoindre le jeune brun, lui aussi occupé à fouiller un rayon. Elle s'approcha lentement de lui et posa une main innocente sur sa tête. Elle s'amusa à ébouriffer sa crinière pendant un instant et se plaça à ses côtés, laissant son regard cuivré glisser le long des rangées de livres qu'elle chérissait tant.

Le temps de réflexion qu'elle s'accorde lui fit alors prendre conscience d'une chose on ne peut plus importante à ses yeux.

Pourquoi ne lui avait-elle pas encore demandé ?

« Ce que je peux être malpolie, quand je m'y mets ... » Elle replaça une mèche de cheveux châtains derrière son oreille. « Je pensais tellement à mes intérêts que j'ai oublié de te demander ton nom. »

Elle baissa les yeux, gênée, rougissante. Ses parents lui avaient toujours enseigné les solides bases d'une bonne rencontre, et voilà qu'elle en oubliait même de se présenter ! Alala ...

« Et je ne me suis même pas présentée, en plus. Quelle idiote ... Je m'appelle Fleur, Fleur Sykes. Comme tu l'auras sans doute deviné, je suis la nouvelle bibliothécaire. Ravie de te rencontrer »

Elle accompagna sa dernière phrase d'une légère révérence et d'un petit sourire sincère. Elle méritait bien une petite pause dans sa longue recherche, non ?

(Pardon, c'est vraiment pas terrible ><)

☠ ------------------------ ☠

Revenir en haut Aller en bas
Mayflower
my dear, i'm
Kieran O'connell


Masculin Messages : 54
Shillings : 141
Age : 21


Identity Card
Age : 17 ans
Club : Arts
Classe/Poste & Chambre/Appart': 3 eme année / Chambre 1

MessageSujet: Re: Keep quiet please [PV: Fleur Sykes]   Sam 7 Avr - 12:32

Bien évidemment elle n'avait aucune idée d’où pouvait ce trouver ce fichu livre.. En même temps si elle l'avait sue elle ne m'aurait pas demander de l'aide pour le chercher. Je réalisais seulement à l'instant que ma question était complètement stupide.. Mais bon.. Elle ce montra très polie et me répondis quand même. La pauvre avait déjà fouillé tout le rayon destiné à la littérature française. Beurk.... Rien que de penser que j'allais devoir examiner chaque recoin de cette bibliothèque je me sentais déjà fatigué. Ce livre pouvais ce situer absolument n'importe ou! Et tout ça parce qu'un crétin avait surement eut la flemme de le ranger à sa place ou simplement de le rendre à la bibliothécaire.. Si ça ce trouve il était en retard pour le rendre et voulait évité de ce prendre une belle amande... Merci bien ... Maintenant c'est moi qui me retrouve à devoir le chercher! C'est décidé.. à partir d'aujourd'hui je ne mettrais plus les pieds dans une bibliothèque... j'étais en train de fulminer tout seul dans mon coin.. La belle jeune femme, elle, était parti dans un coin, je le vis effleurer les couvertures du bout des doigts. Visiblement cette corvée n'avait pas l'air de la déranger le moins du monde, au contraire, elle semblait ravie. Ses yeux s'illuminaient à chaque livre qu'elle examinait comme si elle avait eu de l'or sous les yeux.. Je la vis même en prendre un sous son bras après l'avoir longtemps dévorer du regard.. Ça ferait presque peur une passionnée à ce point. Enfin.. je suppose qu'on à tous une sorte de passion dans la vie...
Moi de mon coter je ne faisait pas grand chose pour mettre la main sur ce fameux ouvrage temps convoité par la belle brune. J’errais à travers les rayons, mon regard ce posait aléatoirement sur quelques livres dont je lisais à peine le titre.. Mais pas de fleur du mal ou de quoi que ce soit d'autre qui s'en rapproche.. J'avais envie de me taper la tête contre les épaisses étagères en bois et crier "Mais qu'est ce que je fous ici?!" ... Mais une main vint m'ébouriffer les cheveux et fit s'envoler toute once de rébellion. Cette fille... Elle est bizarre. Je me senti légèrement rougir lorsqu’elle ce planta juste à coter de moi.. d'un geste mou je tenta vainement de replacer mes cheveux correctement.. Peine perdu.. Avec un petit soupir de d’ennui... Ou de désespoir, je tournais la tête vers elle qui avait toujours le nez en l'air, occuper à scanner minutieusement chaque livres. C'est vrais qu'elle était très belle, elle n'avait pas la tête des bibliothécaires qu'on croise généralement. Avec sa carrure et sa beauté elle aurait pue être actrice ou mannequin.. Ou je ne sais quoi d'autre.. Tout sauf rat de bibliothèque quoi. J'étais en train de la fixer de façon plutôt malpolie, comme il m'arrive souvent de le faire par mégarde, lorsqu'elle tourna la tête vers moi.. l'air un peut gêné.
Elle était peut être embarrasser par mon attitude.. je me senti un peut honteux, j'allais bafouillé quelques excuses quand elle finit par ouvrir la bouche en souriant.

« Ce que je peux être malpolie, quand je m'y mets ... Je pensais tellement à mes intérêts que j'ai oublié de te demander ton nom. Et je ne me suis même pas présentée, en plus. Quelle idiote ... Je m'appelle Fleur, Fleur Sykes. Comme tu l'auras sans doute deviné, je suis la nouvelle bibliothécaire. Ravie de te rencontrer »

Je la regardais avec les yeux grand ouvert. Je devais avoir l'air un peut bête d'ailleurs mais je ne m'étais pas attendu à ça. C'est vrais qu'elle m'avait à moitié entrainer de force dans son bureau pour m'ordonner de l'aider à trouver ce livre.... Bon.. J'exagère un peut j'avoue.. Mais à aucun moment elle ne s'était présenté..
Elle s'appelait donc Fleur... C'est jolie. pas courant certes. Mais jolie. Ça explique peut être pourquoi elle cherche désespérément ce livre qui s’intitule Fleur du Mal, ou un truc dans le genre... Je la regarda fébrilement quelques secondes avant de lui répondre.

- Kieran O'connell... En troisième année.. Et je suis nouveau en faite ...

La pauvre.. sur la dizaine d'élèves présent ici... elle était tombé sur le seul petit nouveau n'ayant jamais mis les pied à la bibli.... je n'étais pas vraiment dans grand secours en faite.. Elle aurait peut être eux plus de chance de demander à un élève qui connait bien les lieux pour ses recherches... Vraiment je sert à rien.. Je tournais là tête vers les quelques curieux qui nous observait, certain avait l'air très amusé, d'autre plutôt envieux.. Non en y réfléchissant ils n'avaient pas l'air très intéresser par les bouquins ceux là..

- Je pense pas être la meilleurs personne pour vous aider.. j'ai jamais mis les pieds ici..

Je regardais mes pieds. A la fois gêné et déçus de ne pas pouvoir être utile.. Il devait surement y avoir un connaisseur parmi la bande de curieux occuper à nous épier.. même s'ils avaient l'air plus intéresser par Fleur que par les livres.. peut être qu'ils sauraient ou ce trouve ce maudit livre... Ou est ce qu'il pouvait bien être bon sang! Réfléchissons... Si j'avais eu ce livre entre mes mains.. ou est ce que j'aurais pue le foutre .. Mis à part à sa place en faite... Fleur du mal...
C'est alors que j’eus une sorte.. d'illumination... Mais bien sûr.. j'aurais due y penser plus tôt! C'était évident! enfin.. presque...
Je tournais les yeux vers Fleur... Elle allait surement me prendre pour un fou.. Ou un inculte..ou n'importe quoi d'autre mais...

- Vous avez regarder au rayon.. jardinage?

Ou n'importe quel autre rayon qui se rapproche plus ou moins des plantes vertes... En temps qu'inculte... Si je trouve un livre s’intitulant "Fleur du mal' .. Je prend pas la peine de l'ouvrir et je le pose directe au rayon jardinage ..... Des fois faut pas chercher bien loin quoi...

☠ ------------------------ ☠

Revenir en haut Aller en bas
Bibliothécaire - Snap King
my dear, i'm
Fleur Sykes


Féminin Messages : 20
Shillings : 29
Age : 20


Identity Card
Age : 20 ans.
Club : Aucun, chuis du Personnel, wesh.
Classe/Poste & Chambre/Appart': Bibliothécaire ; Appartement n°3.

MessageSujet: Re: Keep quiet please [PV: Fleur Sykes]   Dim 8 Avr - 15:47

« Kieran O'connel », hein ? Fleur se dicta mentalement le nom du jeune homme à plusieurs reprises : sa mémoire avait beau être excellente lorsqu'il s'agissait de référence littéraire ou de dates diverses et variées, la mémorisation des patronymes n'était guère son fort. Elle n'écouta que vaguement ses baragouinages sans queue ni tête qui, d'après son humble opinion, n'étaient rien d'autre que de perfides excuses pour échapper à la lourde tâche qu'elle lui avait attribué. La bibliothécaire fixa le brun pendant un long moment, sans pour autant lui accorder son attention. Elle était bien trop occupée à réfléchir à l'emplacement de ce foutu bouquin. Si elle mettait la main sur l'élève qui l'avait mal rangé, elle le donnerait à manger à ses plantes carnivores. Ou peut-être s'en chargerait-elle toute seule. Elle avait lu dans un livre clamant les bienfaits du cannibalisme que la chair humaine était on ne peut plus nutritive. Il faudrait qu'elle essaye, tiens, ce serait drôle. « Mais à quoi je pense, moi ? »

Et c'est à ce moment que Kieran exprima son hypothèse. Au début, Fleur crût à une blague de mauvais goût. Un bobard mit sur pieds pour se payer sa tête. Elle s'apprêtait à faussement éclater de rire quand son cerveau analysa de son propre chef l'hypothèse qu'avait avancé le garçon. Après réflexion, son idée était tout sauf idiote. Bien entendu, son esprit de lectrice ne pouvait concevoir qu'une personne douée d'un tant soit peu d'intelligence puisse placer un célèbre recueil de poèmes dans le rayon jardinage. Mais bon, le rapport entre le titre et l'activité semblait évident. Peut-être qu'avec un peu de chance ... Ce serait trop beau.

Elle accorda un regard simple au Troisième Année et, songeuse, se dirigea vers le rayon destiné à la nature. Elle se cala en face de l'étagère destinée au jardinage et inspecta avec minutie la côte de chaque ouvrage présent. Nos amies les fleurs, Savoir faire pousser mes roses sans eau, Fleurs du ... Son doigt s'arrêta sur le livre en question. Elle scotcha son regard sur la côte à moitié effacée et, sans retenue, s'empara précautionneusement du bouquin. La couverture était recouverte d'une fine pellicule de poussière, qu'elle ôta en soufflant simplement dessus. Là, elle lût à haute voix l'entête qu'affichait le morceau de carton jaunie par les années.

« Les Fleurs du Mal, par Charles Baudelaire. »

Elle resta fixe pendant une bonne minute, ne pouvant détacher son regard du livre qu'elle tenait soigneusement. Elle avait finalement pu mettre la main sur son Saint Graal. Et tout cela grâce à un gamin. Joie ! D'une démarche dansante et tout en chatonnant gaiement, elle revint vers son bureau, où elle posa fièrement l'ouvrage ; elle fit abstraction du regard interrogatif des élèves présents et laissa même éclater son enthousiasme.

« QUELLE JOURNEE MAGNIFIQUE ! ♪ »

Elle vint ensuite à la rencontre de Kieran et, animée par une joie de vivre on ne peut plus contagieuse, l'enlaça sans préavis et plaqua une bise sur chacune de ses joues. Lorsqu'elle jugea que la situation devenait gênante, elle se détacha de lui et ébouriffa une nouvelle fois sa tignasse brune. Après quoi, elle plongea son regard cuivré dans les prunelles cramoisis du garçon et, un sourire radieux affiché sur ses lèvres, prit la parole.

« Ça peut te paraître ridicule, mais je te remercie infiniment pour ton aide ! »

Elle s'approcha d'un pas enjoué vers son bureau et se jeta dans son fauteuil. Sa main glissa naturellement vers l'ouvrage tant convoité et elle s'attela sans plus attendre à sa lecture. Néanmoins, elle se stoppa au bout de quelques instants et leva les yeux vers Kieran, qui s'apprêtait à sortir. La commissure de ses lèvres se souleva.

« Reviens quand tu veux Kieran ! »

Et elle rapporta son attention sur le recueil.

(Finish pour moi. Je te laisse conclure si tu veux. Ce fut un plaisir de RP avec toi. ♥)

☠ ------------------------ ☠

Revenir en haut Aller en bas
my dear, i'm
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Keep quiet please [PV: Fleur Sykes]   Aujourd'hui à 18:29

Revenir en haut Aller en bas
 

Keep quiet please [PV: Fleur Sykes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite Fleur S Bechet
» Petite Fleur (suite et fin)
» Holst / Sykes - The Planets
» Jesse Sykes
» The Fleur De Lys

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Queen Anne's Revenge :: Blackbeard's Pub | Hors RPG :: RP-