AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
En raison d'un surplus de 4e années, nous vous demandons de privilégier la création de 1ères années. Merci à vous ♥

Partagez | 
 

 • derp. (Lancelot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bibliothécaire - Snap King
my dear, i'm
Fleur Sykes


Féminin Messages : 20
Shillings : 29
Age : 20


Identity Card
Age : 20 ans.
Club : Aucun, chuis du Personnel, wesh.
Classe/Poste & Chambre/Appart': Bibliothécaire ; Appartement n°3.

MessageSujet: • derp. (Lancelot)   Sam 14 Avr - 16:26

Samedi. Douce journée, prélude du court week-end réservé aux élèves. Douce journée, animée par les rires, les cris, les pleurs des jeunes gens vacant à leur occupation, diverses variées. Douce journée, mais véritable enfer pour Fleur, qui ne savait trop où donner de la tête. A Queen Anne's Revenge, le samedi était effectivement le jour de pointe, ce foutu jour où les élèves affluaient dans la bibliothèque pour devoirs, exposés et recherches. Le grand sourire qu'affichait continuellement la brune masquait à la perfection la mauvaise humeur qu'elle traînait du matin au soir durant les neuf heures d'ouverture de son temple littéraire. Elle aussi désirait se reposer, s'amuser, faire autre chose. Mais son métier, qu'elle chérissait tant, ne lui permettait pas d'entretenir telles activités en service. Elle avait néanmoins l'avantage de ne pas être concernée par le couvre-feu ; c'est ainsi que, dès son réveil, elle se planifia une petite sortie achats/cinéma au centre-commercial après avoir rendu les clés de la bibliothèque.

Lorsque dix-huit heures sonna, Fleur annonça d'une voix douce aux quelques élèves encore présents la fermeture des lieux. Il entreprit ensuite de ranger la poignée de livres non-rangés par les lecteurs et, après un dernier tour de contrôle, elle ferma la lourde porte de la pièce à clés et déposa ces dernières à l'accueil. Un rapide passage à son appartement et dix minutes de métro plus tard, la jeune femme se trouvait enfin devant l'imposante bâtisse qu'était le centre commercial. Elle avait, bien entendu, déjà eu l'occasion de venir ici, et connaissait déjà les boutiques comme sa poche. Elle se laissa guider par sa conscience — qui se voulait être autonome quand on parlait de bouquins — vers la boutique qu'elle souhaitait retrouver : HMV. Ce magasin n'était, certes, pas aussi fourni qu'une librairie classique ; on pouvait même affirmer que son stock de livres était plutôt pauvre. Après tout, cette boutique était connue pour la vente de CD, DVD et autres jeux vidéo, et n'avait qu'une réputation moindre dans le domaine littéraire. Mais la bibliothécaire savait pertinemment que le livre qu'elle souhaitait acquérir serait vendu ici : il s'agissait d'un des derniers best-sellers sortis, et l'immense buzz qu'il avait bien pu faire lui assurait sa vente dans n'importe quelle boutique du genre.

Elle se rendit automatiquement vers le rayon littérature et balaya du regard les quelques ouvrages mis en vente. Ses yeux se posèrent, sans trop de surprise, sur la couverture du livre qu'elle convoitait tant. Elle s'en empara immédiatement et le cala sous son bras, pour ensuite se diriger d'un pas nonchalant vers la caisse. Elle y déposa silencieusement son ouvrage, accorda son plus beau sourire au vendeur et, après avoir payé le livre, sortit tranquillement du HMV. Son regard se posa sur une imposante horloge murale à quelques mètres d'elle. Il n'était donc que dix-neuf heures ... Elle avait du temps à tuer avant d'aller voir le film qu'elle désirait regarder : il ne commençait qu'à vingt-une heures. Elle entreprit alors de se poser dans un petit restaurant, où elle pourrait manger un bout et un peu se détendre. Et elle se mit donc à la recherche d'un lieu correspondant à ces critères, sans trop se préoccuper des autres personnes l'entourant.

... Grave erreur de sa part. A peine avait-elle fait deux mètres qu'elle rentra dans quelqu'un ; le choc fut assez violent pour la propulser pitoyablement au sol, et cela avec autant de grâce qu'un pachyderme obèse en tutu rose. Sa maladresse la perdrait un jour ; que pourrait bien penser la pauvre personne qu'elle avait percutée d'elle ? Le rouge aux joues, elle commença à se confondre en excuses, bien que ces mots avaient plus l’alule de vils baragouinages que qu'ensemble de lettres ayant un sens précis. Elle osa relever la tête pour faire face à sa pauvre victime ...

... Oups.

☠ ------------------------ ☠

Revenir en haut Aller en bas
 

• derp. (Lancelot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Queen Anne's Revenge :: Terre en vue ! | Ville. :: Centre commercial. :: Boutiques-