AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
En raison d'un surplus de 4e années, nous vous demandons de privilégier la création de 1ères années. Merci à vous ♥

Partagez | 
 

 Chères enfants | Charlène et Niino

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snap King
my dear, i'm
Juliette de Villeneuve


Féminin Messages : 14
Shillings : 6
Age : 23


MessageSujet: Chères enfants | Charlène et Niino   Jeu 19 Avr - 17:51

      Des pages et des pages.
      Marie-France Juliette de Villeneuve venait tout juste de terminer le premier tome des Misérables, alors que Charlène, assise juste en face d’elle, en était encore à son premier exercice de mathématiques. La salle était déserte, l’après-midi bien entamée, le mercredi ? Condamné. Car on ne sortirait pas d’ici tant que la jeune de Villeneuve n’aurait pas résolu ses devoirs en totalité. On resterait le temps qu’il faudrait, élèves modèles. C’était bien connu : les enfants de Villeneuve se devaient d’être parfaits. L’éducation de la cadette n’était donc pas à prendre à la légère.

      Juliette posa à plat sur la table le fameux livre qu’elle venait de terminer. Elle laissa ses doigts glisser le long de la couverture abimée, en même temps qu’elle portait, enfin, son regard sur sa jeune sœur. Des yeux sévères, qui auraient voulu se faire plus tendres, n’y étaient pas parvenus, et qui se refermer alors un peu plus encore, durs. Elle resta quelques minutes à ne rien faire, sinon à fixer l’autre, dans un silence lourd, laissant place à la tension. Involontairement. Bien évidemment. Presser sa sœur, c’était d’un si mauvais goût quand on pouvait, plus simplement, châtier ses petits doigts d’un bon coup de règle. Non. Prends ton temps, Charlène. Vraiment. Il ne faut pas avoir peur.

      - Auriez-vous quelque difficulté, ma bonne amie ?

      Droite et fière, Juliette n’attendait qu’une seule et même chose. Que l’adorable chose qui se tenait en face d’elle ose lui demander un coup de main. Et quoi ? C’était son devoir en tant que grande sœur. La vérité était qu’elle aimait l’idée de changer de chaise, s’asseoir à côté, pour mieux l'aider, briller, rayonner, prendre son stylo, griffonner quelques formules, expliquer, corriger, gommer. Repasser ses chiffres et ses nombres, comme quand elle était plus jeune, quand Charlène apprenait tout juste à écrire, d’une plume un peu brouillonne. Ha ! Et dire qu’il y avait encore quelques imperfections… Rares imperfections qu’elle pardonnait, par nostalgie. Simplement.

      Et parce qu’elle en attendait toujours plus, que rien ne la contentait vraiment, qu’elle aimait accabler les gens de travail, et Charlène plus particulièrement, elle poussa, doucement, Victor Hugo en direction de sa jeune sœur. Un sourire, sadique, au coin des lèvres. Ravie par ce qu'elle venait tout juste d'imaginer. En parfaite contradiction avec ce qu’elle souhaitait vraiment. Et pourtant, ça l’amusait tellement.

      - Vous vous devez d’apprendre vos leçons. Pour réussir. Voici votre punition. Vous lirez ce livre pour la semaine prochaine, et en apprendrait la première page. Par cœur. Vous nous la réciterez pour l’heure du souper.
Revenir en haut Aller en bas
Sea Dragon
my dear, i'm
Niino Valore


Féminin Messages : 7
Shillings : 5
Age : 20


Identity Card
Age : 16 ans ☼
Club : Sport
Classe/Poste & Chambre/Appart': -

MessageSujet: Re: Chères enfants | Charlène et Niino   Ven 27 Avr - 21:59

    Des filles et des filles.
    Niino, comme à son habitude, venait de draguer chaque fille qu’elle croisa. Bien sur, il faut une charmante allure pour attirer son attention. Niino aime aborder les filles. Elle sait que quand elle en drague une, celle-ci se sent belle et bien dans sa peau. C’est ça qui l’a pousse à draguer tout ce qui bouge. Elle aime voir la gente féminine confiante et joyeuse. Il y a aussi un peu d’envie, je ne le cache pas. Mais quand elle fait du rentre-dedans, elle n’est pas très sérieuse. Par contre, les filles l’ignorent ça. La blondinette était là, à la chasse aux femmes. En mode attaque. Elle était prête à sauter sur n’importe quelle jolie fille qui lui fait de l’œil. En voila une justement, on va aller voir ça de plus près. Niino toussote et prend un accent espagnol. Le fameux accent sensuel.

    “ Hola, Miré a mi manera y vi a una mujer hermosa, yo sólo quería decirle qué bella es.”

    Elle parla, parla. Et ne termina pas. Elle ne voulait pas la laisser partir sans avoir eu son numéro. Helas, les lesbiennes sont vraiment rares en ce moment. Elle sait que même si elle lui laisse son numéro, ça n’ira pas plus loin. Et puis si elle lui donne un vrai. Peu importe, du moment qu’elle se sente bien. La jeune victime était plutôt facile à aborder. Niino préfère les filles qui possèdent un vrai caractère. Un caractère de femme qui ne se laisse pas faire. Celle qui mette des bâtons dans les roues, c’est encore plus excitant. Elle a aussi un faible pour les douces. Les femmes douce, celle qui ne pensent pas assez à elle-même et beaucoup plus aux autres. Ce genre de fille, c’est mignon comme tout. On aurait envie de les croquer. Non, en fait Niino aime toute les filles. Qu’elles soient gentil ou pas du tout, grande ou petite, girly ou garçon manqué, mure ou chipie. Elle les aime toute. Sans
    exception.

    Après avoir eu le –peut être faux- numéro de cette victime, Niino ne perdait pas de temps et se remit à guetter les alentours. Avec son œil du lynx, sa dégaine de poussin et ses pas de loups. Elle cherchait quelque choses de plus excitant à se mettre sous la dent. Il n’y avait plus beaucoup de monde dans les couloirs. Quelque garçons inutiles. Aucune proie. Rien de rien. Elle marcha, encore et encore. Sans trouver. Elle termina bien évidemment par pointer le bout de son nez à.. Pardon, le bout de son bec à la salle de repos. C’est là qu’elle y vit ces deux jolies jeunes filles.

    Elles sont trop canoooooooooooon.

    Pensa-t-elle à haute voix. Elle les fixait. Sans bouger. La bouche ouverte ; limite en train de d’étendre toute sa bave sur le sol. Il y en avait une plutôt mignonne. Jolie brune aux yeux clairs, aux airs innocents, à l’allure toute douce. Et une autre, une plutôt sexy. Avec un air sévère ultra-sensuel, une dégaine de garçon manqué. Elle cette courte analysa et en quelque instant, elle se reprit. Niino pris ses jambes à son cou et sauta sur cette magnifique occasion. Elle se mit à côtés d’elles et commença son coup de drague.

    « Hola les filles. Vous êtes plutôt mignonne. »

    Niino n’allait pas lâcher l’affaire. Non, elles sont trop belles pour ne pas garder contacts.

Spoiler:
 

☠ ------------------------ ☠

Revenir en haut Aller en bas
 

Chères enfants | Charlène et Niino

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mika : marié, deux enfants..
» Enfants maléfiques à l'écran
» Cuisiner avec les enfants
» Le site de Toupty est un site pour enfants
» Visages et enfants du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Queen Anne's Revenge :: Tous sur le pont ! | Dans l'école ... :: Premier étage. :: Salle de repos-