AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
En raison d'un surplus de 4e années, nous vous demandons de privilégier la création de 1ères années. Merci à vous ♥

Partagez | 
 

 Distributeur et Ice Tea • Erwan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mayflower
my dear, i'm
Charlène de Villeneuve


Féminin Messages : 13
Shillings : 9
Age : 23


Identity Card
Age : 16 ans
Club : Sport
Classe/Poste & Chambre/Appart': 2-1 & Chambre n°2

MessageSujet: Distributeur et Ice Tea • Erwan    Lun 30 Avr - 18:01




fate hates me

Charlène restait plantée comme un piquet devant cette fichue machine infernale. Elle aurait souhaité pouvoir lui donner quelques innocents coups de pieds, la prendre entre ses mains avec tendresse, et la secouer, la secouer, jusqu’à ce qu’elle crache ce qu’elle était censée cracher. Mais la caméra de surveillance pointée sur son minois l’en empêchait. Ainsi qu’une foule quelque peu encombrante. La demoiselle se contentait alors de presser le bouton « ice tea » répétitivement, comme si après une demi-heure qu’elle appuyait, le distributeur de boissons allait subitement décidé de fonctionner à nouveau. Le regard vide, son esprit vagabondait un peu. Elle imaginait les rouages qui permettaient à ces engins d’accomplir leur tâche, le réseau d’engrenages, les branchements. Ses connaissances en mécanique frôlant le zéro absolu, le résultat était un peu douteux, mais après tout, si c’est dans sa tête, personne ne pouvait le voir, et de toute manière, les gens s’en foutaient bien.

Charlène fronça les sourcils, et écrasa son doigt un peu plus violemment sur le bouton. Partagée entre rage et désespoir, elle ne savait plus que faire : son argent était là-dedans, et il s’agissait de ses dernières pièces de monnaie. On pourrait croire que les enfants de bonne famille ne manquaient jamais d’argent, et avaient constamment les poches pleines : et bien non, raté. Parfois, en respectant certaines conditions, un bourgeois peut se retrouver comme un con devant un distributeur, parce qu’il n’a plus de liquide. D’autant que notre demoiselle laissait pendre à son poignet un petit sac, où était inscrit le nom d’une marque –lambda- qui laissait deviner un achat plutôt couteux. Pour tout vous dire, il s’agissait d’un bracelet et de boucles d’oreilles. Elle poursuivit son œuvre, de plus en plus enragée de ne pas obtenir sa canette de thé glacé : elle avait sérieusement soif, et n’appréciait pas de perdre ainsi ses précieuses pièces. Elle passa une main un peu tremblante dans ses cheveux, les replaça nerveusement, tentant vainement de cacher son impatience et sa frustration.

Peut-être qu’en mettant une autre pièce à l’intérieur, le mécanisme se débloquerait, et laisserait tomber sa canette, ou ses sous. Malheureusement, elle n’avait pas d’autres pièces, et là était le nœud du problème. Elle voulait regarder dans le petit compartiment, si une quelconque personne n’aurait pas oublié de récupérer sa monnaie, mais elle ne voulait pas avoir l’air d’une prolétaire. Son image en pâtirait. Chercher de l’argent perdu, comme si elle n’avait rien pour se nourrir… elle se sentait déjà assez mal comme cela. Charlène arrêta quelque secondes toute activité, cherchant à rassembler ses idées.

Demander de l’aide, peut-être ? Quelqu’un pourrait sûrement lui récupérer son argent, ou mieux, la canette. Il était vrai qu’elle ne connaissait que peu le fonctionnement de ce genre de machines. Et s’il s’agissait d’un dysfonctionnement, ce n’était pas de sa faute. Après tout, elle, ou son compte bancaire, n’y étaient pour rien. Plutôt que de perdre son sang froid et ternir son image, elle se retourna, et attrapa machinalement la première manche passant par là. Le garçon à qui appartenait la veste agrippée dut s’arrêter net, et la petite se rendit compte du manque de politesse dont elle faisait preuve.

    - Ah ! Excusez-moi, monsieur, je… Pourrais-je prendre quelques secondes de votre temps, s’il vous plaît ?


Elle baissa un peu les yeux, ramenant sa main contre sa poitrine. Puis elle leva ses mirettes, et eut un sursaut de surprise. Qu’avait-il fait de ses cheveux ? Ils étaient… ils étaient… verts ? Pourquoi ? Quel était le principe ? Certes, c’était original, mais tellement peu… esthétique… Vert. Il semblait à notre demoiselle que ce jeune homme s’était fait greffé un terrain de football sur le haut du crâne. Mais soit, elle n’était pas en position de faire sa sucrée. Un peu perplexe, elle pivota, et montra du regard l’infernal distributeur.

    - J’ai mis de l’argent dans ce distributeur, mais j’ai beau appuyer, la boisson ne veut pas tomber.


Afin d’illustrer ses paroles, elle pressa plusieurs fois le bouton, et tourna ses grands yeux vers lui à nouveau, cherchant une lueur sur son visage pouvant démontrer d’une certaine forme de générosité, de bonté, qui l’amènerait à venir à son secours.

    - Auriez-vous l’amabilité de me venir en aide ? Je vous en serai vraiment, très, très reconnaissante.


Insista-t-elle.




Revenir en haut Aller en bas
 

Distributeur et Ice Tea • Erwan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le saviez vous smet devient aussi distributeur de sent bon
» Jean-Luc Cappozzo & Erwan Keravec
» Distributeur de casque avec controle de niveaux independant
» Distributeur Deviser: Bacchus, Momose, Seventy Seven...
» Quel ampli choisir?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Queen Anne's Revenge :: Terre en vue ! | Ville. :: Centre commercial.-