AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
En raison d'un surplus de 4e années, nous vous demandons de privilégier la création de 1ères années. Merci à vous ♥

Partagez | 
 

 Il faut bien un début à tout ! (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sea Dragon
my dear, i'm
Goshi Hatsuhiko


Féminin Messages : 20
Shillings : 55
Age : 29


Identity Card
Age : 16 ans
Club : Informatique
Classe/Poste & Chambre/Appart': 3-1 / Chambre 1

MessageSujet: Il faut bien un début à tout ! (Terminé)   Jeu 8 Mar - 16:57



Un jour comme un autre ...
Une heure comme une autre ...



Qui a dit un jour que la vie pouvait être fade et ennuyeuse ? Certainement pas moi ! Déjà, regardez tout ceux qui se plaignent de porter un uniforme ... Moi j'adore ! Je rajoute mes barrettes, un chapeau top classe, des bracelets, des fanfreluches sur ma ceinture et je rajouter mes bottes noires. Et voilà, le tour est joué ! Toujours à la mode et toujours reconnaissable ! On ne me confond pas avec un autre camarade de classe et de suite ma bonne humeur s'affiche sur mon jolis minois. Bah oui quoi ? Je suis beau gosse et je le montre ! Quoi ? Je suis une fille qui se fait passer pour un garçon ? Et alors ? Oui, je pourrais faire genre : Je me planque, je me cache et au secours il ne faut surtout pas que mon secret s'évente. Et bien vous savez quoi ? Plus on essaye de cacher une chose, plus on la trouve ! Moi, j'ai pleins de potes, on parle de nanas et je me marre bien. S’ils voient que je suis une fille ? Bien sûr que non vu que je suis un garçon ! Baka-kun ! Oui je suis un excentrique et je l'assume !

Bon vous vous demandez ce que je fais là ? Et bien j'attends. Quoi ? Je sais pas trop. Les cours vont reprendre dans une bonne heure, donc j'ai encore du temps devant moi, et là, j'ai envie de flâner. Je suis assis sur le rebord d'une fenêtre, l'une de mes jambes remontées vers mon torse, je tape du pied dans un rythme que moi seul peu entendre. Je regarde les élèves se pressaient voir certains se fuir et cela m'amuse grandement. Ouais, j'aurais pu aussi faire la gueule car mon grand père me fit quitter le Japon pour l'Angleterre, mais à dire vrai, cette école m'éclate ! D'une part, car il y a une population vraiment très variée. Français, Américain, Russe, et j'en passe et c'est assez le pied je trouve. Et puis il y aussi cette histoire d'équipage. Perso, je kiffe. J'ai toujours pensé qu'avec mon caractère, j'aurais du aller chez les Mayflower, mais je fus assez surpris de voir que j'étais chez les Sea Dragon. Sérieux, ces gars là, ils foutent la trouille ! Mais en même temps, je suis tellement un fouille merde, que ouais, je ne pouvais que aller dans cette équipage. Et puis notre chef est franchement flippante. Elle est trop choupi quand elle se met en colère. Mais non, je ne dirais pas lui dire en face ! Je tiens à ma peau moi !

Alors voilà, je suis là et j'attends. Les ennuis ? Le silence ? Un fait divers ? J'en sais rien, mais ça me botte bien de ne rien faire et de me contenter de regarder les autres. Parfois on a besoin de se poser pour se dire : Je vis ! Et vous savez quoi ? J'adore la vie !


Dernière édition par Goshi Hatsuhiko le Sam 10 Mar - 6:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Concierge - Snap King
my dear, i'm
Daisuke Forester


Masculin Messages : 40
Shillings : 135
Age : 30


Identity Card
Age : 26
Club :
Classe/Poste & Chambre/Appart': Chambre 1.

MessageSujet: Re: Il faut bien un début à tout ! (Terminé)   Jeu 8 Mar - 18:48

What the fuck ? Daisuke faisait face à ce que l'on appelle un « carnage de pelouse ». Le bout de la cigarette devint rouge, puis l'instant d'après, une bonne bouffée de fumée s'échappa de ses narines. Foutus gosses. Bande d'incapables. 'tain, aucun respect pour que dalle. Il releva le visage, observant les environs. Le jardinier n'était - bien sûr - pas encore arrivé et cela le fit légèrement tiquer. C'est donc lui qui allait se taper le travail ? Comme d'hab ! Machin est pas là, pas grave y'a l'autre abruti de Daisuke ! Y'a bidule qui a besoin d'aide ? T'inquiète pas, le concierge c'est l'homme à tout faire !

Un soupir s'échappa d'entre ses lèvres. C'était souvent le même cinéma, le même bordel, toujours pour pas grand chose. Les gosses de cette école étaient vraiment des terreurs. Fils de riches, filles pourries gâtées, il se sentait un peu comme le vilain petit canard. Pas qu'il soit pauvre ; mais il était un rustre, et avait été forgé dans la rue. Pas à la maison, pas avec papa et maman. Le concierge finit sa cigarette et la jeta dans la poubelle après l'avoir écrasée sur le rebord. Le seul autorisé à péter ou bousiller un truc dans cette école, c'était lui. Pourquoi ? Parce que c'est moi l'abruti qui doit tout réparer.

Il restait une bonne heure avant la reprise des cours pour certains élèves, et même si pour l'heure, Daisuke avait du temps libre, il préférait faire un petit tour au cas où un de ces fils à papa fasse une connerie dans son dos. Des énergumènes bizarres, il en avait croisé un paquet en un rien de temps. Cette école avait tout de même le mérite de ne pas être ennuyeuse, et vu les cas sociaux, il avait toujours quelqu'un à coller et donc à faire bosser à sa place. Mais là, aujourd'hui, les élèves semblaient... calmes. Du moins, occupés par autre chose que foutre le boxon.

Après un rapide petit tour, Daisuke entra dans le bâtiment. Le hall était plutôt occupé, mais moins qu'aux heures de pointes. Arrivant devant la porte qui menait à ses produits et ustensiles, il sortit ses clefs et ouvrit la porte, avant de la refermer derrière lui. En ressortant, bizarrement, le hall était presque vide. La sonnerie ? Il ne l'avait pas entendue. Quel coup foireux allait-il se prendre sur le coin de la figure ? Font chier ces gosses, ils ont que ça à faire, hu. Refermant la porte derrière lui, il allait pour laver les vitres lorsqu'il remarqua, comme par hasard, qu'un blondinet était assis sur le rebord de la première fenêtre. Soupir.

« Hey, descend de là. Le bord de la fenêtre c'est pas fait pour ça. »

Revenir en haut Aller en bas
Sea Dragon
my dear, i'm
Goshi Hatsuhiko


Féminin Messages : 20
Shillings : 55
Age : 29


Identity Card
Age : 16 ans
Club : Informatique
Classe/Poste & Chambre/Appart': 3-1 / Chambre 1

MessageSujet: Re: Il faut bien un début à tout ! (Terminé)   Jeu 8 Mar - 19:34

Nyeh ?

Je penchais la tête et le torse vers l'arrière pour voir qui me sortait de ma réflexion sans me retourner complètement. Super, le pion de service ! Vous voyez comment je suis ? Bah lui, c'est tout l'inverse ! Ouais, ok, il est blond, je suis blond, il a les yeux bleus et moi aussi. Mais je peux vous assurer que la ressemblance s'arrête là ! Il est hyper baraqué, je suis tout fluet. Il se fou de la mode, je suis complètement in. Et puis c'est le genre de gars avec qui tu n'as aucune envie de discuter ! Alors que moi, au contraire, je suis bon public !

Aie ... Aie ... Aie ...

Je levais ma main pour enfoncer un peu plus mon chapeau sur ma tête et je me tournais de nouveau vers la pelouse sans le regarder.

C'est fait pour quoi alors le bord de la fenêtre M'sieur ?

Ouais, j'aime peut être foutre la merde, mais je sais aussi être respectueux ! C'est mon aîné, alors je fais pas trop chié ... Pas trop j'ai dit hein !

C'est sympa de vous préoccuper de ma santé, mais je ne tomberais pas de bien haut vu que nous sommes au rez de chaussé. Au pire des cas, je me ramasserais dans la haie. A part mon égo, rien d'autre ne souffrira. Venez donc vous asseoir. Profitez !

Je me tournais vers lui pour lui faire un grand sourire kawai, mais somme toute viril. Je suis le genre de gars que toutes les filles adorent car je suis gentil, prévenant et rigolo. Je suis souvent le bon copain de toutes ses nanas et cela ne me dérange pas du tout bien évidemment ! Mais j'ai souvent eu le droit à des "cute", "kawai" ou "trop mignon". J'aime bien. c'est toujours flatteur. Mais bon avec Daisuke Forester dans les parages je suis certain d'avoir moins le droit à ce genre de traitement, mais plus un bon coup de pied dans les fesses. Alors je finis par lever, mais toujours sur le bord de la fenêtre pour me retourner vers lui.

Ha mon dieu je tombe au secours, aidez moi !

Une petite voix de crécelle très masculine tout de même, je bas des bras comme si j'essayais de reprendre mon équilibre et finalement, je rattrape les bords de la fenêtre, car bien sûr je faisais semblant. Ouais, pas sûr que "Mosieur le Concierge" soit hyper réceptif à mon humour, mais je suis comme je suis et lui bah ... Comme il est lui aussi ! Un mec pas drôle ! Et chiant. Et violent ? Je finis par m'accroupir toujours sur le rebord de cette fenêtre et je mets mes avant-bras sur mes genoux.

Ca vous gave pas ce boulot de merde ?

Mhum... J'aurais peut être du être plus subtil ? Et puis quoi encore ! C'est un SnapKing merde ! Comme si on allait faire top là ! Ouais, ok, lui il a son grade pour me faire chier. Moi j'ai mes jambes pour courir et ma langue bien pendu pour bien l'énerver. Alors je lui fais mon plus beau sourire. C'est pas la première fois que je m'en prends à plus fort que moi, alors je suis déjà prêt à sauter en arrière pour l'éviter s’il veut m'attraper. Mais peut être que l'on va juste discuter tranquillement pour une fois, qui sait ? Moi, j'adore discuter !
Revenir en haut Aller en bas
Concierge - Snap King
my dear, i'm
Daisuke Forester


Masculin Messages : 40
Shillings : 135
Age : 30


Identity Card
Age : 26
Club :
Classe/Poste & Chambre/Appart': Chambre 1.

MessageSujet: Re: Il faut bien un début à tout ! (Terminé)   Jeu 8 Mar - 20:09

Il cherche la bagarre ce môme. Daisuke demeura debout, observant l'étrange marmot qui se tenait devant lui, assis sur ce foutu rebord de fenêtre. Et parce que bien évidemment, ici, personne n'avait la politesse d'exécuter ce qu'on leur demande sans avoir à justifier quoique ce soit ou sans balancer une remarque désagréable, l'élève ne se gêna pas pour faire le fier. Un bord de fenêtre ça sert à rien sauf à isoler quand tu fermes la fenêtre, imbécile.

Daisuke haussa un sourcil. Moi ? Me soucier de toi ? J'ai qu'une envie, c'est fermer la fenêtre sur ta tronche. Blasé. Voilà ce qu'il était dans le cas présent. Comment des jeunes aussi chiants pouvaient-ils être tous regroupés au même endroit ? Ils s'étaient passé le mot, ou bien c'était propre aux gosses de riches ? Le sourire du garçon n'eut strictement aucun effet sur le concierge, qui jugea préférable de réajuster sa casquette et poser tout son attirail sur le sol. Il croisa les bras et écouta l'élève, il le regarda même faire sa blague, mais n'eut... strictement aucune réaction. Rien. Que dalle. Même pas un sourcil qui tique. Aucun humour.

Devant l'indifférence totale de Daisuke, l'élève était bien obligé d'adopter un comportement différent. A la question, le concierge avança simplement la main vers le col du vêtement du blondinet, sans le brusquer. Il tira simplement dessus et hop, il le fit rentrer dans le hall et quitter le bord de la fenêtre. Il le posa par terre, puis Dai lui répondit en même temps qu'il se baissait pour prendre son chiffon humide et imbibé de produit.

« Ce qui le rend merdique, ce sont les élèves. »

Ramenant la vitre vers l'intérieur pour pouvoir la laver, Daisuke indiqua un cracha dessus.

« Genre ça. »

Dai était plutôt calme, en fin de compte. Dans d'autres circonstances il aurait très certainement cédé dès le départ et aurait effectivement refermé la fenêtre sur la tête de l'élève pour le faire partir. Mais là, non. Il demeurait passif, et commença tranquillement son nettoyage. Sans même adresser un autre regard au garçon, Daisuke préféra l'avertir.

« Et ne songe pas à me faire une quelconque blague foireuse avec le seau, au cas où tu sois aussi abruti que les autres. »

Ca pourrait être pire. Le concierge avait bien l'habitude des casses-couilles et des cherches-merde. Toujours à vouloir le dernier mot, à vouloir lui tenir tête, tant dans le dialogue que physiquement... Parfois, Daisuke se demandait s'ils n'avaient pas tous un complexe. Que ce soit celui de supériorité ou d'infériorité, ils passaient leur temps à défier leurs aînés, à se jouer des règles. Avec l'excuse bidon comme quoi une règle est faite pour être transgressée. Tss, ils ne savent vraiment plus quoi inventer. Moi au moins, je ne faisais pas que le kéké... j'étais vraiment très con.
Revenir en haut Aller en bas
Sea Dragon
my dear, i'm
Goshi Hatsuhiko


Féminin Messages : 20
Shillings : 55
Age : 29


Identity Card
Age : 16 ans
Club : Informatique
Classe/Poste & Chambre/Appart': 3-1 / Chambre 1

MessageSujet: Re: Il faut bien un début à tout ! (Terminé)   Jeu 8 Mar - 21:27

J'avais hésité un instant à me jeter en arrière et à atterrir dans la cour pour éviter la main du concierge. Bah ouais, il ne paraissait pas violent, mais on ne sait jamais. Ok, c'est un membre du personnel, donc normalement pas touche aux élèves sous peine de se faire virer. Mais bon, on ne sait jamais ! Il vaut toujours mieux être prudent dans la vie ! Pourtant, je m'étais laissé faire sans opposer de résistance et j'étais donc maintenant à ses côtés à l'écouter parler. Enfin parler, non, c'était pas le genre de type à se lancer dans des monologues sans fin. Je suivais donc son regard vers la vitre sale à cause d'un mollard bien sentit ... Mouais, ça franchement moyen. Il y avait des élèves qui manquaient vraiment d’originalité dans leurs prises de positions. Sur que c'était un type qui n'avait pas osé le cracher au visage d'un autre type et qu'il s'était sentit obligé de prouver sa virilité en crachant sur la vitre. Pitoyable ! Je croisais donc les bras sur mon torse et je prenais une pose digne d'un mannequin dans une revue. Et je regardais ce concierge faire son job ... Pas top quoi. Mais bon, je l'avais dit, j'attendais une distraction et elle était en face de moi. Alors je la savourais et le regarder nettoyer cette vitre sans en train.

Mhum ...

Je regardais le sceau et je haussais les épaules pour mettre mon épaule sur le mur, à côté de la fenêtre pour qu'il puisse me voir et que je puisse continuer de le mater.

Mouais, je suis du genre abruti. Mais là, pour le sceau d'eau, cela ne me servirait à rien. Et ça ...

Je fis un mouvement de tête vers la vitre et son chiffon.

C'est franchement ringard. Aucune note d'ingéniosité. Juste du gâchis, c'est tout. Encore un qui n'a pas les couilles d'aller jusqu'au bout de ses actes.

Je montais mes bras le long de mon corps, puis de ma tête et je m'appuyais sur eux pour les poser derrière ma tête, dos contre le mur, un pied sur le mur, l'autre me soutenant. Tranquille, je regardais le hall et les quelques rares élèves qui passaient rapidement.

Ici, comme partout ailleurs, c'est beaucoup de grande gueule. Moi y compris. Mais quand serait-il s’il fallait vraiment passer aux actes ? Une bagarre c'est facile. Une prise de bec aussi. Mais une prise de position ? Là c'est complètement différent !

Je tournais ma tête vers lui, dans la même position qu'au début.

Et vous ? C'était quoi votre truc à l'école ? Vous séchiez ? Grande gueule ? Ou un bon coup de poing ?

On apprend toujours de ses aînés, de quelques manières que ce soit. Si on est réceptif bien sûr. Et moi j'avais très vite appris que tant que l'on a pas l'âge légal, ou les rênes du pouvoir, il vaut mieux faire profil bas. Du moins, pas trop la ramener. Apprendre vite qu'elles sont les limites à ne pas dépasser. J'étais donc un trublion, mais plutôt sympa dans mon genre.
Revenir en haut Aller en bas
Concierge - Snap King
my dear, i'm
Daisuke Forester


Masculin Messages : 40
Shillings : 135
Age : 30


Identity Card
Age : 26
Club :
Classe/Poste & Chambre/Appart': Chambre 1.

MessageSujet: Re: Il faut bien un début à tout ! (Terminé)   Jeu 8 Mar - 22:17

Tout en lavant la vitre, Daisuke écoutait l'élève. Celui-ci semblait tout de même plus discipliné que les autres. Certes, à cet âge là on est toujours un peu rebelle. Mais lui au moins, était plus calme et docile. Peut-être n'avait-il pas envie de se prendre un coup de balai, aussi. Certes il ne fallait pas taper les élèves, seulement parfois, Keith n'y résistait pas. Enfin, "frapper", c'était un grand mot. Disons qu'il leur mettait un coup de pied aux fesses pour les remuer, un coup de balai, il leur tirait les oreilles, mais ça n'allait pas plus loin. En général ils comprenaient assez vite, surtout que la carrure du concierge n'était pas des moindres.

Esquissant un petit sourire, l'homme leva les bras pour atteindre le haut de la fenêtre.

« Tu te demandes quel cancre j'étais pour en arriver à faire le concierge dans une école ? »

Se baissant, Daisuke prit la raclette et commença à retirer l'eau de la vitre. Faire le ménage c'était pas son grand kiff, mais quand on travaille, on y accorde peu d'importance en réalité. Il lui semblait que c'était normal, et parfois il se surprenait même à vouloir laver quelque chose pour ne pas avoir la sensation d'être payé pour rien. Il lança un bref coup d'oeil au garçon d'à côté.

« C'est quoi ton nom ? »

La vitre terminée, il passa à la suivante, déplaçant le seau à côté de lui.

« Pas que je veuille te coller ou autre, mais parce que j'aime bien savoir à qui je parle. »

Effectivement, il lui parler. Certes Daisuke n'était pas des plus loquace, à parler pendant six cent ans. Il était bref et répondait toujours un peu vaguement quand on le questionnait sur lui-même. Il ne voyait pas l'intérêt de raconter sa vie, surtout à des jeunes qui n'en ont plutôt rien à faire. De plus, il ne voulait pas que certaines choses s'ébruite, et il n'avait pas à "copiner" avec les élèves. Enfin, ça c'était l'excuse qu'il servait, parce que son répertoire téléphonique était tout de même rempli de numéros d'élèves qui l'appelaient en cas de besoin.

Bip ! D'ailleurs, il reçu à ce moment précis un sms. Attrapant son téléphone pour y jeter un coup d'oeil, il poussa un énorme soupir et baissa les bras, posant son front contre la vitre froide. Et merde. Trop prévisible, c'est moi qui vais me taper la sale besogne. Foutu jardinier, vivement qu'on te remplace, tu sers à rien !

« Tu as raison, je fais vraiment un boulot de merde. Et à titre informatif un bord de fenêtre c'est pas faire pour s'asseoir au même titre qu'une fenêtre c'est pas une cible pour crachats... à la base. »

Oui, à la base. Parce que les élèves faisaient finalement ce qu'il voulait. Ca rentre dans une oreille et ça ressort par l'autre. Propre à tous les gosses ce truc. Daisuke se redressa et rangea son téléphone. Effectivement, la pelouse sera encore pour sa pomme. Tout comme les arbres. Et les hais. Et l'entretient du terrain de sport. Et l'arrosage des plantes. Et... bref, le boulot des autres quoi. Vie de merde.
Revenir en haut Aller en bas
Sea Dragon
my dear, i'm
Goshi Hatsuhiko


Féminin Messages : 20
Shillings : 55
Age : 29


Identity Card
Age : 16 ans
Club : Informatique
Classe/Poste & Chambre/Appart': 3-1 / Chambre 1

MessageSujet: Re: Il faut bien un début à tout ! (Terminé)   Ven 9 Mar - 6:07

J'écoutais sa question en y réfléchissant un peu et je finis par lui répondre.

Quel cancre vous étiez pour en arriver là ? Oui et non. Je me demande surtout dans quelle catégorie vous étiez. On est tous dans des catégories que cela nous plaise ou non. La personne sérieuse finira avec les intellos qu'elles le veuillent ou non. La grosse brute avec les racailles du lycée, le silencieux finira sans doute seul. C'est rare que tous ceux mélange et que cela crée un groupe. Cela arrive bien sûr mais c'est tellement rare.

Bien que ... Le fait d'avoir créée des équipages, cela amenait beaucoup de personnes différentes dans ces dits équipages. Il n'y avait pas que des brutes chez les Sea Dragon et pas que des intellos chez les Snap King. Ouais parfois le mélange était plus subtil. Vu qu'il changeait de vitre, je changeais de mur pour le suivre comme un bon toutou. Il m'amusait et pour une fois il parlait. Je l'avais souvent croisé mais rien de plus.

Hatsuhiko. Hatsuhiko Goshi. Mon prénom c'est Goshi. Désolé, j'ai du mal à me faire à votre présentation européenne. Au Japon c'est plus ... Mhumm comment dire ... Discipliné ? Strict? Respectueux ? C'est étrange ici toute cette vie si différente. Oh, je ne dis pas qu'au Japon nous n'avons pas les mêmes énergumènes, mais c'est bizarre. Vous êtes plus laxistes et on dirait plus permissif. Ou bien vous avez moins la poigne pour que tout soit dans un rang. J'en sais rien.

Je haussais les épaules et j'essayais de terminer du coup la nationalité du type en face de moi. J'avais des difficultés avec les accents et je repérais vraiment très mal les pays d'origine.

Et vous c'est quoi votre nationalité ?

Je le regardais mettre son front sur la vitre. A priori mauvaise nouvelle, donc sûrement mauvaise journée. Cela arrivait parfois.

Des ennuis ?

Il ne me dirait sûrement rien mais bon, cela ne coûtait de demander. Je regardais la fenêtre et de nouveau la cour et je haussais de nouveau les épaules.

Regarder à travers une vitre, c'est triste. S'adosser à une fenêtre c'est être un pied dedans et un pied dehors. Etre sur le bord de la fenêtre c'est prendre un risque, c'est plus grisant et comme je vous le disais, je ne me ferais pas bien mal à tomber. C'est donc ce que l'on appelle un risque calculé !

Je lui fis un clin d'oeil. Non, je n'en démordrais pas, j'y retournerais fatalement un jour. Je me calais l'air de rien contre le mur pour ne pas être vu du dehors. Je venais d'apercevoir un groupe de quatre personnes des Snap King. Autant dire que si il me voyait, j'aurais intérêt à vite foutre le camp ! Cela ne me dérangeait pas cette adrénaline, cela rendait cette école très intéressante !
Revenir en haut Aller en bas
Concierge - Snap King
my dear, i'm
Daisuke Forester


Masculin Messages : 40
Shillings : 135
Age : 30


Identity Card
Age : 26
Club :
Classe/Poste & Chambre/Appart': Chambre 1.

MessageSujet: Re: Il faut bien un début à tout ! (Terminé)   Ven 9 Mar - 8:11

Le regard du concierge s'attarda un moment sur le petit blond qui avait un nom typiquement japonais. Alors il était nippon ?... Mais pourquoi voulaient-ils tous être blond au yeux bleus ? Daisuke ne comprenait pas trop, bien qu'il ait lui-même des origines nippones. Un pauvre japonais au milieu d'anglais et français, forcément ça ne se voyait pas tellement sur sa figure. Seul son prénom pouvait indiquer un quelconque rapport avec le pays du soleil levant -et encore, Dai n'aimait pas tellement son prénom, d'où les surnoms plus européanisés ; Dai & Daisy.

Il est bavard, se dit-il. Ce bonhomme aimait beaucoup parler visiblement, contrairement à lui. Et bizarrement, cela lui coupa l'envie de faire les vitres. Il avait juste envie de poser son cul et ronfler. Soporifique ? Non, Goshi n'était pas spécialement soporifique, mais les gens bavards le fatiguaient tous très vite à tel point qu'il finissait par ne plus rien faire d'autre que les écouter et attendre qu'ils aient fini. C'était aussi ce qu'il avait finit par faire avec Joy, bien qu'elle ait une façon de s'exprimer avec lui radicalement différente. La raison pour laquelle il ne pouvait pas s'endormir avec Joy était... Mh... elle pète toujours la forme...

Pensif, Daisuke ne lui répondit pas. Cela ne voulait pas dire qu'il ne l'avait pas entendu. Se retournant vers sa fenêtre, il remarqua du coin de l'oeil des élèves appartenant au même "équipage" que lui. Cela le ramena à un autre problème qu'il avait rencontré dans ce lycée plus que bizarre. Ayant été catalogué dans un équipage particulier, lui qui se sentais totalement en dehors du délire, était forcé de constater que les comportements changeaient lorsque les élèves savaient à quel équipage il était rallié. Terminant sa vitre, Dai soupira et, en passant à la fenêtre suivant, il l'ouvrit et s'accouda au bord, regardant l'extérieur. Est-ce que ce jeune Goshi pensait comme lui au sujet de ces groupes ? Est-ce que tout cela avait réellement un sens ? D'autres membres de Snap King avaient voulu le forcer à détester le Sea Dragon, mais il n'y parvenait pas. Probablement parce qu'il prenait son rôle de concierge au sérieux, et qu'il se disait que ce délire d'adolescent ne concernait pas les adultes.

« Mh. »

Paye ta réponse. Il y eu un léger silence. Le petit groupe de Snap King s'éloignait, et Daisuke les suivait du regard.

« J'étais le genre de gars à ne mettre les pieds en cours que lorsque ça m'intéressait, et à ne pas avoir de groupe. Chacun pour sa gueule. »

Sortant son paquet de cigarettes, il passa par dessus le rebord de la fenêtre pour... s'asseoir dessus. Faites ce que je dis mais pas ce que je fais, hein. Plaçant la cigarette entre ses lèvres, il fouilla de sa poches pour en sortir un briquet. Faisant rouler la molette et déclenchant une petite flamme, il alluma l'embout de sa clope et inspira une bouffée d'air avant de soupirer et regarder l'extérieur.

« J'ai jamais mis les pied au Japon mais je crois pas que ce lycée soit représentatif de la scolarité normale d'un anglais. Durant ma propre scolarité, j'avais beau faire le con, j'ai jamais croisé autant d'abrutis qu'ici. »

Retirant la clope de sa bouche, il expira un petit nuage de fumée qui partait sur la droite. Le vent soufflait légèrement, mais il faisait bon.

« Les bagarres insensées, j'ai passé l'âge. Je me retrouve embringué dans un truc d'ado que j'ai du mal à saisir. Enfin !... C'est divertissant par moment. J'imagine que tu dois bien prendre ton pied avec ces histoires ? »
Revenir en haut Aller en bas
Sea Dragon
my dear, i'm
Goshi Hatsuhiko


Féminin Messages : 20
Shillings : 55
Age : 29


Identity Card
Age : 16 ans
Club : Informatique
Classe/Poste & Chambre/Appart': 3-1 / Chambre 1

MessageSujet: Re: Il faut bien un début à tout ! (Terminé)   Ven 9 Mar - 9:39

Sa réponse correspondait bien au profil que je me faisais de lui. Il paraissait solitaire mais aussi bagarreur. Bien sûr, ce n'était que mon ressenti, mais on n’était pas aussi baraque sans avoir fait soit beaucoup de sport, soit beaucoup de baston. Moi si j'étais aussi fluet, hormis le fait que je suis une fille, c'est souvent car je prenais mes jambes à mon cou ! Oui j'étais un emmerdeur, mais certainement pas un bagarreur !

Mhum ... Chacun pour sa gueule. Sûr que tu avais des groupies à l'école et que tu n'en avais strictement rien à foutre, hein ?

Fallait être con pour pas voir qu'il était plus beau gosse. Et puis c'était le genre de type inaccessible, donc le genre de type que les filles s'arrachent. Mais souvent, ce genre de gars avait une et une seule élue dans son coeur. Ouais, derrière ses airs de garçon nonchalant, sûr qu'il avait un coeur comme tout le monde qui battait pour une fille. Mais laquelle ? Mhum, je ne miserais pas sûr une élève. Bien qu’on ne sait jamais. Mais vu l'opinion qu'il avait des élèves, pas sûr qu'une écolière puisse l'atteindre. Alors un membre du personnel ? Ou une connaissance à lui tout bêtement. Bah de toute façon ce n'était pas mes affaires. J'étais juste curieux sur le coup. Je me mis à sourire quand je le vis poser ses fesses sur la fenêtre et je ne me fis pas prier pour le rejoindre. Quoi ? Il ne m'avait pas invité à le faire et il risquait de me donner un bon coup de pied aux fesses ? Bah pas grave. J'en verrais d'autre ! Je m'assis sur une de mes jambes, tandis que l'autre venait contre mon torse. Je posais mon épaule sur le rebord de la fenêtre et je l'écoutais. Je me mis à rire quand il parla des abrutis de cette école et je haussais les épaules.

Bah tu sais, il y a toujours des abrutis qui aiment imposer leur loi quelle qu'elle soit. On apprend à s'y faire. Et puis ... Les écoles de riche ça n'aide vraiment pas. On ne se prend pas pour des cons, on se prend pour la poule aux oeufs d'or, il faut faire nos quatre volontés. Et je ne te parle pas de certaines pimbêches qui ne sortent pas sans leurs cours d'admirateurs ou leurs servantes ... Ouais pas mal d'abrutis pour le coup.

La clope ne me gênait pas, même si je n'avais fumé pour ma part. Ca donnait un genre. Commençait-on à fumer pour se donner un genre ou pour une réelle nécessité ou pour faire comme les autres ? Je penchais plus pour la première ou la dernière réponse. Je tournais mon regard vers lui et mon sourire en disait long sur la réponse à venir.

Le pied intégral ! C'est fun ! Au moins on ne s'ennuie jamais ici ! Ouais c'est vrai que l'on se charrie pour un rien, mais en même temps c'est stimulant. Regarde, je pense qu'en réalité le directeur est un filou ! D'habitude, tu bosses pour quoi ? Tu bosses pour toi. Là, tu bosses pour quoi ? Tu bosses pour que ton équipage soit le meilleur. C'est donc pour une communauté ! C'est le premier pas vers la vie active. Pour faire marcher une entreprise. Et du coup, très vite on voit les caractères forts prendre la tête des équipages et les autres suivre ou non. En tous les cas, je trouve cela plus attrayant de bosser pour les autres que pour soi. Cela me stimule d'avantage. Et j'ai moins l'impression d'apprendre bêtement les cours. Par contre, je trouve cela plutôt space que les membres du personnel rejoignent aussi des équipages. Vous devriez être plutôt neutre. Car vous avez un pouvoir sur les élèves que les élèves non pas sur vous. Mais cela nous mets face à la réalité. La vie n'est pas rose. Nous avons tous nos goûts et nos couleurs. A nous de les défendre.

Cela ne t'aurait pas plu d'être à notre place ? Mhummm c'est vrai, plutôt du genre solitaire vu que c'était chacun pour sa gueule toi. Bah c'est la vie.


Je me tournais de nouveau vers le parc et je levais les yeux vers le ciel. C'était une agréable journée et j'aimais en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Concierge - Snap King
my dear, i'm
Daisuke Forester


Masculin Messages : 40
Shillings : 135
Age : 30


Identity Card
Age : 26
Club :
Classe/Poste & Chambre/Appart': Chambre 1.

MessageSujet: Re: Il faut bien un début à tout ! (Terminé)   Ven 9 Mar - 14:38

Des groupies ? Lui ? Son sourcil s'arqua. Euh, peut-être ? Allez savoir ! Dai regarda le blond un instant, puis leva le nez vers le ciel, expirant à nouveau de la fumée. Pour le peu de temps qu'il avait passé en cours, il ne pensait pas en avoir. A vrai dire, vu la réputation qu'il avait, beau gosse ou pas c'était le genre de mec qu'on approchait pas. Aucune fille ne lui avait jamais rien confessé, de toute façon il avait toujours préféré les femmes plus âgées. Elles au moins, ne réclamaient rien en retour, et était amplement satisfaite de se taper un jeune.

« J'pense pas que j'en avais, ma réputation était trop sale pour ça. »

Quand il y repensait, il se disait qu'il lui avait quand même fallu du temps pour grandir. Il avait fallu que « ça » arrive pour qu'il se remette dans le droit chemin et qu'il songe à réussir un minimum sa vie. Bien qu'il se savait surveillé, et qu'il n'avait pas le droit à l'erreur contrairement à une personne normale. Sauf qu'ici, dans cet établissement, il se sentait plus... relâché. Comme si du fait qu'il soit concierge dans ce bâtiment, la surveillance à son égard était moindre. Genre y'avait pire énergumène que lui dans le coin. Allez savoir ! Il ne voulait certainement pas le croiser, Dieu seul sait comment cela pourrait finir. Un deuxième meurtre sur la conscience serait de trop.

Affalé, les bras posé sur ses cuisses, Dai n'avait rien de l'homme hyper sérieux. Dans sa dégaine, il puait la nonchalance et l'irrespect, et pourtant, il avait un minimum de principes qui faisaient qu'on l'appréciait, et qu'on aimait l'embêter. Les élèves auxquels ils tiraient les oreilles étaient nombreux, pourtant on l'aimait bien. Et surtout on aimait le faire chier. Il avait une tête à être emmerdé ou quoi ? Enfin, Goshi confirmait ses dires, et peut-être que c'était parce qu'il avait des gosses de riches en face de lui qu'on l'emmerdait autant. Un riche ça se croit puissant, tout permis, ça se pavane, fait le coq, puis ça tolère pas que quelqu'un en ait rien à foutre.

Dai tourna la tête vers Goshi. Ce système d'équipage semblait vraiment lui plaire. J'imagine que certains élèves voient ça comme un jeu, mais parfois ça va très loin... Il eut une pensée pour les nombreuses fois où il avait dû intervenir entre deux élèves -autant pour stopper la casse que pour les séparer- et se demanda s'ils n'en faisaient pas trop. Se taper dessus pour une question de groupe, cela revenait à ses activités passées, et donc d'appartenir à un gang. C'était à plus petite échelle, mais pour faire gagner leur équipage, certains devaient être prêt à tout, et c'était ça le plus effrayant dans l'histoire. Se penchant légèrement sur le côté, Dai avança sa main vers la joue de Goshi... puis il la lui tira, affichant un immense sourire provocateur.

« Depuis quand tu me tutoies toi ? Je parle avec toi mais je reste un membre du personnel, tu me dois le respect ! Pour cet affront tu vas devoir m'appeler Maître Dai à partir de maintenant, dans le cas contraire j'irai te vendre aux membres de Snap King. »

Allez savoir s'il bluffait ou non, mais il en était vraiment capable. C'était plus de la provocation qu'autre chose mais il tenait tout de même à garder une certaine distance entre les élèves et lui, pour ne pas tout mélanger. Il pouvait être là pour eux, les soutenir, les écouter en cas de besoin, leur donner son numéro de téléphone, mais il ne permettait pas qu'ils soient trop proches. Probablement dû au fait qu'il avait toujours eu en horreur les adolescents -surtout les filles- et qu'ils étaient bien plus jeunes que lui. Passer pour un mec avec un lolicon complex, très peu pour lui, les petits minous et beaux fessiers des pré-ado, c'était franchement pas son truc.

« Tu veux peut-être m'aider à faire les vitres, tant qu'à faire ? »

Dai finit par le relâcher, poussant légèrement sa tête pour lui faire perdre l'équilibre. Vu qu'ils étaient au rez de chaussés, la chute ne serait pas douloureuse, mais il ne l'avait de toute façon pas poussé assez fort pour qu'il chute. Juste histoire qu'il secoue les bras pour éviter de tomber. Sourire sur le visage, Daisuke arrivait à la fin de sa cigarette, l'air amusé. Il préférait faire chier les élèves, les faire râler. Ca, c'était amusant.
Revenir en haut Aller en bas
Sea Dragon
my dear, i'm
Goshi Hatsuhiko


Féminin Messages : 20
Shillings : 55
Age : 29


Identity Card
Age : 16 ans
Club : Informatique
Classe/Poste & Chambre/Appart': 3-1 / Chambre 1

MessageSujet: Re: Il faut bien un début à tout ! (Terminé)   Ven 9 Mar - 15:19

Trop sale ? Tu étais déjà concierge ?

L'air amusé sur mon visage indiquait clairement que je me foutais de sa gueule. Mais c'était pas vraiment pour le faire chier, plus comme un instant de complicité. Moi, j'étais l'ami de tout le monde. Et tout le monde était mon ami. Je pouvais être une sale teigne si on me cherchait, mais j'étais plutôt du genre cool. Si la personne en face de moi préférait rire avec moi, alors il n'y avait pas de souci. Si elle préférait chercher les poux, pas de souci non plus ! Mais c'était assez amusant de discuter avec un mec peu bavard. Généralement, j'arrivais à les faire parler. Mais bon, c'était toujours du quitte ou double. Parfois ça marche, et ça marche trop bien, parfois ça marche pas du tout ! Je n'avais par contre pas vu venir le coup du tirage de joue. Si je n'avais pas baissé ma garde, il ne m'aurait pas approché, mais me voilà à dire des :

Aie ... Aie ... Aie ..."


En accompagnant ma joue vers sa main pour avoir moins mal. Cependant j'écarquille les yeux et très vite je lui réponds.

Sumimasen !

Et je le regardais avec deux grands yeux ronds quand il me parla de l'appeler Maître !

Rahhhhhhh, vous n'oseriez pas si ?

Allez savoir ! Mais vu mon sourire, je ne le croyais pas vraiment. Je me mis à me frotter le derrière de la tête en inclinant plusieurs fois la tête dans sa direction.

Désolé ! Je ne voulais pas vous manquer de respect. Je me suis embrouillé. Vous ne faites pas bien vieux c'est pour ça. Vous êtes assez accessible malgré votre manque de communication. Et puis, je vous aime bien !

Je tirais la langue sur le côté, dans un air non pas enfantin, mais plutôt coquin. Plus dans la taquinerie plus qu'autre chose. On ne devait pas souvent lui dire qu'on l'aimait bien et je devais avouer que sa réaction me ferait bien marrer ! Mais une nouvelle fois je me fis surprendre pour bouger dans tous les sens sur le bord de cette fenêtre et je finis par reprendre mon équilibre. Je le regardais en coin et je finis par rire aux éclats.

Oki doki Sensei Dai ! Je crois que c'est l'heure pour moi de prendre la poudre d'escampette sinon vous allez vraiment me filer vos vitres à faire ! Et je crois qu'au fond, vous aimez bien faire ça !

Je ne pensais pas un mot de ma dernière phrase. Il ne devait pas être fana, mais c'était ainsi. Je mis mes deux mains sur le bord de la fenêtre et je finis par sauter en bas. Rien de bien méchant, je m'époussetais plus pour le fun qu'autre chose sur mes cuisses et je levais le nez vers le concierge.

Dites, je suppose que si je vous demande une clope sensei, vous allez pas m'en donner une ?

Là, c'était de la provocation. Mais la réponse importait un peu, je m'en foutais. de toute façon, je ne fumais pas. Je mis mes mains dans mes poches et je levais le nez une nouvelle fois vers le ciel.

Et si c'était une seconde chance pour vous ici Sensei ?

Je baissais les yeux pour regarder le concierge dans les yeux.

Vous m'avez dit que vous étiez un sale gosse, solitaire, à ne vous foutre que de votre gueule. Ici, vous avez un équipage, des mômes à foison et de grandes responsabilités. Je ne pense pas que vous soyez ici par hasard. Même si tout prouve le contraire. Et puis, la vie est ce que l'on en fait. Il ne faut jamais avoir de regret, sinon on avance pas.

Je mis un pied derrière le second et dans une attitude décontracté, je lui souriais.

Je suis certain que vous avez des amis et que vous ne soupçonnez même pas leurs existences. C'est important d'en avoir. Car vous savez, on ne choisit pas sa famille mais on choisit ses amis. Et je peux vous assurez qu'ici, très peu sont finalement content de leurs familles. Chacun a ses petits secrets, ses hontes. Et pouvoir compter sur quelqu'un, cela fait toujours du bien. La prochaine fois, je vous verrais peut être accompagné qui sait !

Le mot accompagné était très large. Compagnie féminine ? Masculine ? Peu importait. Juste un ami, ce serait bien. J'étais persuadé que c'était le genre de type avec qui on pouvait passer une bonne soirée sans prise de tête. Mais bon c'était un adulte. Je ne pouvais donc pas lui demander de devenir mon ami. Il ne le voudrait sûrement pas. C'était dommage. Je jetais un coup d'œil aux fenêtres et je le regardais taquin.

Bah ça va Sensei, ils n'en restent plus que sept. Vite fait quoi ...

Je l'ai dit, j'aime bien emmerder mon monde !
Revenir en haut Aller en bas
Concierge - Snap King
my dear, i'm
Daisuke Forester


Masculin Messages : 40
Shillings : 135
Age : 30


Identity Card
Age : 26
Club :
Classe/Poste & Chambre/Appart': Chambre 1.

MessageSujet: Re: Il faut bien un début à tout ! (Terminé)   Ven 9 Mar - 16:33

Ce gosse... Dai le regarda longuement. Lui filer une clope ? Et puis quoi encore ? C'était les siennes, il les avait payées avec son fric, il allait certainement pas en filer une à un marmot ! Un "Tsh !" s'échappa des lèvres du concierge qui leva les yeux au ciel, avant de se débarrasser du mégot, ne le jetant pas par terre mais l'envoyant dans un espèce de sachet poubelle accroché au seau derrière lui. C'était à cause de fumeurs crades qu'on avait une mauvaise opinion des fumeurs. Chacun sa merde, qu'ils se pourrissent la santé s'ils veulent, mais cela ne justifiait pas qu'ils balancent leur mégot par terre. Question de respect et de propreté.

« Trouve toi un job et paie-toi tes propres clopes si t'en veux. »

Le concierge reposa son regard sur le blondinet. Il semblait si décontracté. C'était un peu déroutant mine de rien. Ce garçon avait un oeil plutôt averti et surtout, il était loin d'être con. Dai l'écouta sans broncher. Une deuxième chance, hein ?... Haha. Un sourire étira doucement les lèvres de Daisuke, qui se perdait dans ses souvenirs. Une deuxième chance, à cause de ce qu'il avait fait. Ha, ça oui, il le savait, il en avait bien conscience. Mais son rôle n'était pas de copiner avec les élèves. Il savait pour quoi -et pour qui- il était venu ici, ce qu'il avait fait, et s'il ne pouvait se racheter il pouvait toujours empêcher d'autres de faire les mêmes erreurs. C'était ce qu'elle lui avait conseillé. Malgré lui, la douleur d'avoir commis cet acte impardonnable était toujours cuisante. Il était marqué au fer par ce qu'il avait fait, cela lui collerait à la peau jusqu'à sa mort et même au de-là. Jamais rien n'effacera ça, et Dai le savait. C'était ça, sa deuxième chance. Ne pas regarder le passé, mais songer au futur, et empêcher que cela se reproduise. C'était, de toute façon, la seule chose qu'il pouvait faire. Il revoyait sans cesse les expressions terrifiées, il se rappelait parfaitement de l'horrible douleur d'avoir des menottes aux poignets, d'être trainés dans un tribunal, recevoir son jugement, et être enfermé avec des gens aussi horribles que lui. C'était pire qu'être marqué au fer, en fait. C'était se maudire soit-même, noircir son âme dans le regret. C'était vivre avec le sentiment de ne pas le mériter.

Mais tout cela prenait une tournure bien trop dramatique et l'heure n'était pas aux confessions intimes. Goshi semblait très à l'aise, mais aussi très curieux et malin. Est-ce qu'il essayait de lui remonter le moral ? De le rassurer ? Ce gamin... A quoi il pense là ? Le sourire de Dai avait rapidement disparu et à la place, une expression hautaine trônait sur son visage. Il attrapa le torchon qui se trouvait à côté de lui et le lança volontairement en direction de Goshi. Il visa cependant à côté, ne tenant pas à envoyer du produit directement sur la peau de l'élève, ne sachant pas s'il pouvait faire une quelconque réaction ou truc du genre. Là il se sentirait bien con.

« Ouais ouais... Déguerpis vite d'ici avant que je t'oblige à les finir à ma place ! Allez, file ! »

Pour illustra davantage sa menace, Dai descendit du bord de la fenêtre à son tour et s'avança d'un pas déterminé vers le nippon.

Des amis, hein. Qui pouvait tenir cette place ? Qu'est-ce qu'était un véritable ami ? Par le passé, il n'avait eu que des complices. Il s'était volontairement muré dans un monde où il n'y avait aucune notion d'amitié. Juste de l'intérêt. Ouais. Dès qu'une merde arrivait, c'était chacun pour sa gueule, quitte à sacrifier quelqu'un. L'esprit d'équipe n'était pas leur fort. Dai se demandait souvent comment il avait fait pour en arriver là, si c'était juste par esprit de rébellion. Avant que Goshi ne déguerpisse, Dai lui balança quelques dernières paroles.

« Eh. C'est justement parce qu'on ne choisit pas sa famille qu'on ne doit pas agir en fonction d'elle. A vôtre âge, vous n'avez pas forcément conscience de ce qui pourrait vous arriver, du jour au lendemain. Vous imaginez toujours que ce genre de truc ne peut pas vous toucher. Choisis bien tes amis, c'est un conseil. »
Revenir en haut Aller en bas
Sea Dragon
my dear, i'm
Goshi Hatsuhiko


Féminin Messages : 20
Shillings : 55
Age : 29


Identity Card
Age : 16 ans
Club : Informatique
Classe/Poste & Chambre/Appart': 3-1 / Chambre 1

MessageSujet: Re: Il faut bien un début à tout ! (Terminé)   Ven 9 Mar - 17:37

Je le regardais avec une tête à faire peur quand il me parla de bosser pour me payer des clopes.

Eyh ! Sensei vous êtes sensé dire qu'à mon âge on ne fume pas ! Tututu. Pas bien ça !

Oui, je me moquais encore de lui mais gentiment. Du moins mon intonation était ainsi mais il pouvait mal le prendre bien sûr. On ne sait jamais. Et je me mis à rire de nouveau en le voyant changer de tête et me jeter son torchon tout sale. Je reçus quelques gouttes sur mon pantalon mais rien de bien grave. Je n'allais pas en faire une jaunisse ni en mourir de toute façon. Il m'amusait bien ce type. Cependant, quand je le vis descendre, je me fis pas prier pour prendre de la distance avec lui. Je n'allais tout de même pas donner le bâton pour me faire battre ! Un coup de pied aux fesses c'était vite arrivé ! Et je savais d'expérience que bien fait et bien on ne pouvait plus s’asseoir pendant un bail ! Ce n'était pas parce que l'ambiance semblait sympa que cela ne pouvait pas dégénérer. Je finis par m'arrêter un peu plus loin et à l'écouter me parler. Ce fut la première fois que je perdis mon sourire et ma joie de vivre ou d'emmerder les gens. J'enfonçais mon chapeau sur ma tête pour cacher mon visage.

Ne pas choisir en fonction de sa famille ? Comment faire quand elle nous a conditionné à être ce que l'on est ?

Mes épaules s'affaissèrent et ma main tomba mollement le long de mon corps.

J'ai décidé de justement ne pas suivre ma famille malgré ce qu'ils m'ont fait. J'ai décidé que tous le monde serait mes amis jusqu'à preuve du contraire. J'ai décidé d'aimer la vie et d'en profiter.

Je posais la pointe de ma botte sur le sol et je me mis à taper trois fois sur le sol et d'une chiquenaude du doigt je relevais mon chapeau pour montrer un visage éclatant et souriant à pleine dent. J'étais un gamin de toute façon. C'était ce qu'il penserait de moi et je m'en foutais royalement.

Bah Ami. Ennemi. La vie est trop courte pour ne pas s'amuser !

Je mis une main dans ma poche, tandis que l'autre tenait mon chapeau, dans une pose somme toute très mannequin.

Je suppose que vous ne m'inviterez pas pour votre prochaine teuf ? A la revoyure Sensei Dai !

Un grand coucou de la main et me voila à filer en riant. Daisuke Forester avait été une bonne distraction mais surtout une bonne rencontre. J'aimerais bien apprendre le connaître mais je n'avais pas pour habitude de forcer les gens. Alors peut être qu'au hasard d'une prochaine rencontre où si il le souhaitait et bien on se reverrait. Qui sait ? Le lycée n'était pas si énorme non plus !
Revenir en haut Aller en bas
Concierge - Snap King
my dear, i'm
Daisuke Forester


Masculin Messages : 40
Shillings : 135
Age : 30


Identity Card
Age : 26
Club :
Classe/Poste & Chambre/Appart': Chambre 1.

MessageSujet: Re: Il faut bien un début à tout ! (Terminé)   Sam 10 Mar - 2:36

Veine sur la tempe.

« Dans le cas contraire je serais pas crédible vu que je sens la clope à des kilomètres ! »

S'il avait eu une pantoufle dans la main, nul doute qu'il l'aurait jetée droit sur Goshi. Depuis quand les élèves se permettaient-ils de dire aux membres du personnel ce qu'ils devaient dire ou faire ? J'vais t'en coller des sensei ! Bien évidemment, Dai n'était pas en colère. C'était juste une réponse due à son impulsivité, et quelques secondes après il aurait oublié sa propre agressivité. Le rire du gamin n'était nullement provocateur mais amusé. Tant mieux. Celui-là semblait être le genre blagueur, mais définitivement trop joueur. Ce n'était pas un mal, mais il allait sûrement prendre un malin plaisir à venir embêter Dai et lui parler, probablement pour tester sa patience, ou des conneries du genre... ce que finalement pas mal d'élèves s'amusent à faire. Vrai qu'il avait bien la tête de l'emploi.

Seulement, les paroles qui suivirent intriguèrent Daisuke. Il se sentait prisonnier des siens ? Tiens, c'est tout l'inverse d'une autre personne. Le concierge demeura pensif, malgré le sourire du jeune homme. Les plus beaux sourires cachent les plus grandes douleurs, dit-on. Mon cul, quand on est un abruti qui se réjouit pour rien, ça veut pas dire qu'on a eu la vie difficile. Ce gamin était cela dit particulier, dans le sens où ces espèces de batailles entre équipages l'amusaient, mais qu'il ne semblait pas y mêler ses sentiments. Pourquoi se réjouir de ces rivalités s'il veut être ami avec tout le monde ? Drôle de fonctionnement.

Il s'en alla, le sourire aux lèvres. Quelques secondes après, Daisuke affichait un petit sourire amusé, puis se penchait pour ramasser son torchon. Les élèves d'ici étaient peut-être lourds, agaçants, stupides et tout un tas de mauvaises choses encore, Dai leur reconnaissait au moins une qualité ; ils ne lui laissaient pas le temps de s'ennuyer. Enfin, grâce à eux, les heures supplémentaires ne manquaient pas à l'appel et cela avait tôt fait de l'irriter.

Retournant vers la fenêtre, Daisuke passa à nouveau par dessus le bord et se retrouva à l'intérieur du hall. Sans rien dire, il se pencha pour laver son torchon. Il entendait les élèves passer derrière lui, courir, rire, râler. Il ne les écoutait pas cela dit ; ses pensées vagabondaient, passant du jeune Goshi à Joy, puis aux autres élèves qu'il avait rencontré. Une chose étaient sûre ; ils aimaient le faire chier. Dans ses souvenirs, personne n'avait jamais emmerdé le concierge de son lycée. Est-ce que son jeune âge y était pour quelque chose. Se lançant à nouveau dans son nettoyage des vitres, il se surpris à s'y affairer avec beaucoup plus d'entrain qu'au départ. Bien, finalement, ce japonais avait égayé sa journée. Il trouverait une façon de lui rendre la pareille.

... tiens j'crois qu'il pourrait laver les tables des troisièmes années, elles sont vraiment crades avec des milliers de dessins dessus... Ha. Faut que je trouve une excuse pour le coller. Mh... on verra ça plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
my dear, i'm
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Il faut bien un début à tout ! (Terminé)   Aujourd'hui à 18:27

Revenir en haut Aller en bas
 

Il faut bien un début à tout ! (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» les pads de la 2000xl
» FUNK U Magazine
» Capteur très bien à pas cher du tout ! (Spider&biscuit)
» Un Italien qui va bien
» Tout sur la contrebasse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Queen Anne's Revenge :: Blackbeard's Pub | Hors RPG :: RP-